Dis moi ton âge, je te dirai ce que tu conduis…

Comme chaque année, l’enquête NCBS (New Car Buyer Survey) vient nous parler de “l’acheteur automobile” en quelques chiffres, à commencer par son son âge. Et sans grande surprise, cette année encore, l’âge de “l’acheteur moyen” d’une automobile augmente…

rcz

Cet acheteur type vieillit d’année en année pour avoir 55,3 ans actuellement… Pour point de comparaison, cet acheteur avait 49,7 ans en 2005.

Raison principale de cet âge moyen qui ne cesse d’augmenter : le prix moyen payé des voitures neuves qui s’élève à 22 100€ soit le prix le plus élevé depuis dix ans! Et forcément, plus les voitures sont chères, plus elles sont achetées par ceux qui ont les moyens, en l’occurence, les séniors. Ainsi, plus d’un quart des acheteurs de voitures neuves en France (26% exactement) sont âgés de plus de 66 ans, alors même que les moins de 25 ans ne pèsent que pour 3% des achats!

impossible-Citroën

Au final, si elle est intéressante, l’enquête NCBS ne comporte pas vraiment de surprise. Nos séniors favorisent principalement les marques françaises tandis que les plus jeunes sont plus enclin à acheter étranger. De même, certains constats ont la vie dure. Si Citroën s’efforce depuis des années de rajeunir sa clientèle, les effets se font peu sentir, d’autant plus que DS – qui fait beaucoup de conquête et dont l’acheteur moyen a 56 ans – apparait désormais distinctement des chiffres de la marque aux chevrons. Ainsi, l’acheteur moyen d’une Citroën a 60 ans tandis que Peugeot (58 ans) et Renault (56 ans) ne sont pas loin.

espace

Sans surprise également, les marques premium, au prix moyen de transaction logiquement élevé, ont une clientèle également âgée même si leurs nouveaux modèles d’accès (Audi A1, Mercedes Classe A, …) font baisser un peu les chiffres : l’âge moyen d’un acheteur de Mercedes est de 57 ans tandis que celui de BMW a 52 ans et celui d’Audi 51. On comprendra alors parfaitement pourquoi, quand Renault propose un véhicule tel que le nouvel Espace qui vise à monter en gamme et donc séduire l’acheteur premium, la marque choisit Kevin Spacey comme ambassadeur. Et à l’inverse, quand Audi veut rajeunir sa clientèle avec l’A1, le constructeur avait alors embauché Justin Timberlake pour son lancement.

jt

Seuls MINI et SEAT passent sous la barre des soixante ans. Ainsi, chez MINI, on acquiert sa citadine généralement à 49 ans contre 43 pour une SEAT. Logique, le constructeur dispose depuis toujours de modèles qui visent les jeunes en particulier l’Ibiza.

ibiza

D’ailleurs, si tous les constructeurs cherchent à abaisser l’âge moyen de leurs acheteurs, SEAT est dans une situation inverse comme nous l’expliquait David Gendry, Directeur Marketing de SEAT France, l’an passé dans une interview. Ainsi, l’âge moyen de l’acheteur SEAT, en passant de 39 à 43 ans en deux ans, montre que le travail fournit par la marque pour élargir sa clientèle (et augmenter son prix moyen de vente) porte ses fruits!

Le résumé de cette enquête est à découvrir dans l’infographie ci-dessous réalisée par Les Echos :

ico les echos NCBS

Et pour aller plus loin, vous pouvez lire l’article détaillé de Maxime Amiot sur le site des Echos.

Via Les Echos, NCBS.

1 Commentaire

Laisser un commentaire