#AdopteUnMannequin : la nouvelle opération inattendue de Volvo!

Volvo, mondialement connu pour la sécurité de ses véhicules, s’est fixé un objectif : 0 mort à bord d’une Volvo en 2020. Un objectif ambitieux que la marque remet sur le devant de la scène avec une nouvelle campagne virale plutôt inattendue : #AdopteUnMannequin.

On connaissait Volvo pour la qualité de réalisation et l’émotion de ses campagnes de communication. Mais on n’attendait pas forcément le constructeur suédois sur l’humour. Verdict.

Avec #AdopteUnMannequin, Volvo nous questionne sur le devenir des mannequins de crash-test qui vont devenir bien inutiles tant la sécurité des Volvo est de haut niveau. A la manière du célèbre siite adopteunmec.com, Volvo propose donc aux internautes “d’adopter un mannequin” de crash test.

Si la campagne, lancée par la filiale française et son agence Auditoire, interpelle, c’est bien entendu par son ton mais aussi par son rythme. D’abord avec un phase intrigante de teasing sur les réseaux sociaux en avril puis la publication de cette vidéo en guise de reveal du site www.adopteunmannequin.com :

Image de prévisualisation YouTube

Volvo aurait pu s’arrêter là et on obtenait déjà une campagne de marque sur la sécurité plutôt bien conçue. Mais le constructeur a décidé de pousser l’opération jusqu’au bout en créant dix profils “d’ex-mannequins crash test” totalement déjantés qui dévoilent leur personnalité et, au travers d’un jeu concours, vous propose de passer une journée “inoubliable” avec l’un d’entre eux!

Dernière chose étonnante, la marque revendique s’adresser, avec cette campagne, à une cible 18-35 ans. Clairement pas la cible Volvo et, plus généralement, des gens qui ne sont pas des acheteurs automobiles puisque rappelons que l’âge moyen d’un acquéreur est de 53 ans. Mais Volvo assume ce parti-pris afin de rajeunir son image et, dixit Nathalie Duneau, Directeur Marketing de Volvo Car France, vouloir “extirper un sourire sur Volvo à cette cible”.

Mais alors, que penser de cette campagne? Bien entendu, on pourrait s’étonner de la cible visée par Volvo. Néanmoins, à y bien réfléchir, le constructeur soigne son image auprès des prescripteurs, des influenceurs et des futurs acheteurs automobiles. Ce changement de ton, Yves Pasquier-Desvignes, Président de Volvo Car France, nous en avait parlé lorsque nous l’avions interviewé. Volvo, challenger sur le marché du premium, doit se distinguer pour émerger. C’est déjà le cas par ses produits ou ses campagnes de communication classiques. C’est encore le cas par la proximité que la marque entretient sur les réseaux sociaux avec ses followers. Désormais, il faut aussi s’attendre à ce que Volvo nous surprenne et ose investir des territoires et des cibles inconnus jusqu’alors, en mass media comme en digital. Pour le plus grand bonheur des marketeurs? Assurément! Mais pas seulement!

Auteur: Frédéric

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *