Interview de Xavier Benoit, Responsable relations presse et publiques d’Audi France

En 2015, avec des ventes en hausse de 4,2% à 58 717 unités, Audi a conforté sa place de premier constructeur premium sur le marché français. L’année 2016 s’annonce également bien pour le constructeur aux anneaux avec le lancement de nombreuses nouveautés, l’arrivée sur des segments de marché inédits et l’exploration de nouveaux territoires d’expression. On fait le point avec Xavier Benoit, Responsable des relations presse et publiques d’Audi France. L’occasion également pour nous d’en découvrir plus sur son métier. Entretien.

Audi_XavierBenoit2 2

AUTOMOTIVE MARKETING (AM) : Bonjour Xavier. Pourriez-vous nous parler en quelques mots de votre parcours qui vous a conduit à occuper aujourd’hui le poste de Responsable des relations presse et publiques d’Audi France ?

Xavier BENOIT (XB) : J’ai démarré ma carrière chez Honda Europe Power Equipment donc loin de l’automobile puisque c’est la branche du constructeur qui fabrique des équipements pour le jardin ou encore des moteurs de hors-bord. Je suis rentré au sein de Volkswagen Group France en 2001 après avoir répondu à une annonce puisque mon souhait était de travailler dans l’automobile.

J’ai rejoint le Groupe en travaillant de nombreuses années pour Skoda : d’abord au marketing produit durant 4 ans et demi avant de rejoindre le terrain en tant que Chef de Région Ventes pendant 3 ans. Volkswagen Group France permet vraiment de faire évoluer, grandir ses collaborateurs et j’avais émis le souhait d’occuper un poste aux relations presse et publiques. En 2008, Jean Marc Prince alors directeur de Skoda me l’a proposé. J’ai occupé ce poste chez Skoda jusqu’en novembre 2014, date à laquelle j’ai eu l’opportunité de prendre la même fonction, cette fois chez Audi.

AM : Comme vous le dites dans votre parcours, vous avez précédemment occupé ces mêmes fonctions chez Skoda, autre marque du groupe VW. Quelles sont selon vous les principales différences entre cette fonction chez Skoda et chez Audi ?

XB : Le poste est très différent même si les fondamentaux tels que les relations avec les médias sont identiques. Mais Skoda est, en France, un constructeur qui a encore besoin d’accroître sa notoriété ; ainsi, on travaille constamment à développer cela et ça passe beaucoup par le fait de prendre soi-même le téléphone pour proposer des opérations de relations publiques avec les médias. Les sollicitations sont par contre peu nombreuses. Chez Audi, la notoriété est là et notre travail consiste à l’entretenir et la développer en innovant sans cesse pour faire parler de la marque différemment. Par contre, si chez Skoda on prend le téléphone, chez Audi, je dois avouer qu’il sonne plus souvent ! Ce qui peut aussi être délicat car les sollicitations sont nombreuses et il ne faut pas prendre le risque de dégrader les relations avec les différents médias parce qu’on ne répondrait pas suffisamment rapidement à leurs appels. Chez Audi, nous avons également une actualité plus riche. Par le passé, je gérais 5 à 6 événements majeurs dans l’année. Chez Audi en 2015, il y en a eu 23 ! Et l’année 2016 s’annonce sur le même rythme avec de nombreux lancements (NDLR : Audi A4 Allroad, Q2, Q5,….).

12729036_10153473453158174_5367738781614945454_nTeaser Audi Q2.

AM : Le groupe VW a été ces derniers mois au cœur de l’actualité suite aux irrégularités d’émissions polluantes constatées sur plusieurs modèles du groupe. Comment avez-vous géré cette crise ?

XB : Au sein d’Audi, nous n’avons pas été directement impactés car le Groupe a choisi de s’exprimer d’une seule et même voix. C’est le service communication de VW qui a donc été au cœur de la gestion de crise.

AM : Revenons-en à l’actualité d’Audi. Vous avez récemment présenté les nouvelles Audi A4 et Audi A4 Avant, modèles très attendus et ô combien importants dans la gamme (NDLR : lire notre essai ici). Quelles sont les principales nouveautés que réserve cette nouvelle génération ?

XB : La nouvelle Audi A4 est une voiture très aboutie qui, on peut le dire, tend vers la semi-autonomie. Elle dispose d’un fort contenu technologique pour cela en se gérant par exemple seule dans les bouchons ou en adaptant automatiquement sa vitesse aux panneaux de signalisation détectés ou à la topographie du terrain. Jamais une voiture de cette gamme n’avait proposé autant de technologie puisque l’A4 bénéficie des mêmes équipements commercialisés quelques mois plus tôt sur le nouveau Q7. Et ce n’est pas fini puisque le constructeur l’a annoncé : nous aurons un véhicule 100% autonome dans les bouchons (en dessous de 60 km/h) d’ici 2017, si la législation l’autorise bien sûr.

L’Audi A4 est par ailleurs un produit majeur pour nous puisqu’elle est le 4ème produit le plus vendu de notre gamme sur le marché français, 3ème produit si on inclut le dérivé A5. En 2015, la précédente génération se classait derrière les Mercedes Classe C et BMW Série 3. Notre objectif est bien sûr de reprendre des parts de marché. L’accueil réservé au véhicule est bon puisque nous avions engrangé plus de 1000 commandes avant le lancement.

Nouvelle Audi S4 Avant.

AM : Quel est le profil type du client Audi A4 ?

XB : Il y a deux profils de clients Audi A4. D’abord, 65% des ventes d’A4 sont réalisées sur le marché des sociétés. Le véhicule représente l’image de l’entreprise et c’est aussi un moyen de valoriser le collaborateur. Nous sommes alors sur une finition Business et des motorisations diesel de milieu de gamme. Le client particulier cherche quant à lui à se faire plaisir avec un véhicule bien motorisé et équipé mais également à l’allure distinctive. Il choisit alors dans 40% des cas la version sportive S-Line ou la version Design Luxe.

AM : Outre l’A4, l’actualité Audi des derniers mois, ce sont aussi le renouvellement du SUV Q7 et de la supercar R8. Quel bilan tirez-vous du lancement de ces nouveautés ?

XB : Ces derniers mois, nous avons lancé les Audi A1 et Q3 restylés, complété la gamme TT avec le TTS et le TT Roadster et lancé les nouvelles générations de Q7 et de R8. Tous ces modèles ont été très bien accueillis et ils ont contribué à ce qu’Audi reste la première marque premium sur le marché français en 2015. Nous sommes particulièrement satisfaits du Q7 et de la R8 car ils évoluent sur des segments de niche en France et ont tous deux progressé sur leurs marchés respectifs. Le bilan est donc positif.

AM : Au quotidien, comment gère-t-on la communication d’Audi qui est présente sur des thématiques variées (ex : cinéma, Audi Talent Awards,…) et pas seulement l’automobile ?

XB : Tout d’abord, je dirai qu’à titre personnel, c’est passionnant de travailler pour cette marque où les sujets à traiter sont si différents. C’est aussi une belle expérience de management car pour certains sujets pointus, je dois laisser la parole aux experts métier bien plus à même que moi de répondre. Mon rôle est alors de les guider dans la communication, tout en les laissant exprimer leur expertise. La diversité des sujets à traiter m’incite aussi à donner une grande autonomie aux membres de mon équipe. Ils travaillent alors sur des lancements produits peu communs comme notre gamme Audi Sport ou sur des événements forts tels que les Audi Talent Awards ; et je suis là alors pour les accompagner.

Image de prévisualisation YouTube

AM : Comment va-t-on entendre parler d’Audi dans les prochains mois ?

XB : Par le produit tout d’abord puisque 2016 est une vraie année « produits » avec de nombreux lancements programmés (NDLR : Le SUV Q2 sera présenté à Genève dans quelques jours de même que l’A3 restylée). Nous allons également fêter la 10ème édition des Audi Talent Awards qui remportent chaque année toujours plus de succès. Par ailleurs, l’un des événements majeurs sera cet été l’ouverture à Paris du showroom Audi City qui sera le 4ème après Londres, Pékin et Berlin. Et il y aura également comme chaque année les 24h du Mans. Enfin, d’autres surprises sont prévues mais il est encore trop tôt pour en parler…

Audi City de Berlin.

AM : Dernière question pour mieux vous connaître. En quel véhicule roulez-vous au quotidien ? Et quel est le modèle Audi (ou autre marque) de vos rêves ?

XB : Au quotidien, je roule dans un Q3 TDI quattro que je vais bientôt remplacer par une nouvelle A4 Avant. Le modèle Audi de mes rêves ? Un coupé Quattro de 1986 , l’un des derniers produits. J’ai aussi toujours rêvé d’une Porsche 911, la sportive  mythique par excellence!

Audi-QuattroAudi Quattro.

Un grand merci à Xavier Benoit pour cet entretien et le temps accordé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire