Essai nouvelle Audi A4 : Faites place à la référence !

Il n’est jamais facile de faire évoluer un best-seller. Et l’Audi A4 est de ceux-là. Aussi, lorsque le constructeur lance la nouvelle génération, nombreux sont ceux à dire que rien ne change. Et pourtant, sous une apparence proche de la précédente, l’Audi A4 est entièrement nouvelle et évolue bien plus qu’il n’y parait. Pour nous en convaincre, le constructeur aux anneaux communique d’ailleurs sur “Le progrès. Intensément.” Slogan galvaudé ou réelle (r)évolution de l’espèce? Direction le sud de la France pour prendre le volant durant deux jours de la nouvelle Audi A4 en berline et Avant. Le verdict.

IMG_2184

Le progrès. Intensément?

Telle est la signature publicitaire qui caractérise la nouvelle A4. Une publicité qui place la technologie et les sensations au coeur de la communication comme on vous l’a expliqué ici. Jan Wentz a su créer un film basé sur les sens où se mêlent ce que l’on voit et ce que l’on ressent tout en présentant une bonne partie des nouvelles technologies de la nouvelle A4, à commencer par le Virtual Cockpit.

Image de prévisualisation YouTube

Outre cette publicité réussie, le film se décline en plusieurs spots destinés à mettre en avant toutes les technologies inaugurées par la nouvelle Audi A4.

Plus nouvelle qu’il n’y parait?

DSCN0270

Pourquoi changer un design qui plait? Si on peut lire ici et là que les Audi n’évoluent pas assez esthétiquement, il s’agit plus là de commentaires de la toile que d’un réel désir de la clientèle. Car le design intemporel a cet avantage : le nouveau modèle ne fait pas trop vieillir le précédent : un bon point pour la valeur résiduelle des autos et l’égo des propriétaires.

IMG_2202

Pourtant, si la nouvelle Audi A4 ressemble beaucoup à la précédente, elle évolue esthétiquement bien plus qu’il n’y parait. Légèrement plus longue (2,5 cm) et large, la nouvelle A4 assoit encore un peu plus sa stature sur la route. Se dégage du véhicule une jolie prestance, que ce soit en berline 4 portes comme en version break Avant qui, spécificité du marché français, représente 60% des ventes chez nous.

DSCN0264

L’A4 a affiné ses feux et phares afin d’avoir une allure plus dynamique, sportive, tandis que quelques chromes s’invitent sur des détails stylistiques. Dans sa finition S-Line emprunte de sportivité et sa jolie robe rouge, l’Audi A4 se montre particulièrement séductrice et le charme opère, notamment avec ses jolies jantes bicolores de 19 pouces.

IMG_2234

Enfin, les feux à LED et phares Matrix LED soignent les signatures lumineuses de la voiture. La voiture dispose ainsi d’un vrai “regard” et avouons-le, les clignotants défilants font leur petit effet.

DSCN0251

Bref, l’A4 ne fait pas dans l’exubérance mais c’est ce qui plait à sa clientèle et les possibilités de personnalisation disponibles feront tour à tour de l’A4 une sage berline de cadre comme une voiture au design sportif. Vous l’aurez compris, j’ai choisi mon camp!

IMG_2204

Révolution intérieure…

Mais c’est en ouvrant la porte qu’on remarque les vraies nouveautés. Ainsi, on observera que la poignée de porte a une cinématique inédite qui interpelle. On ne tire plus la poignée pour ouvrir la porte : on la bascule vers le haut. Tout ceci peut paraitre un détail mais est pourtant le fruit de milliers d’heures d’études. Le geste se veut plus naturel et permet aussi à Audi de réduire les bruits et les frottements. Bref, du travail d’orfèvre jusque dans la poignée de portes : révolution vous dis-je…

IMG_2189

Passée cette surprenante découverte, on pénètre à bord. Et là, le travail de design intérieur a fait son oeuvre. La planche de bord est entièrement inédite : beaucoup plus épurée, les commandes sont centralisées sur la molette centrale MMI et le grand écran qui orne le haut de la planche de bord. Finie l’avalanche de bouton, on est ici en présence d’un intérieur épuré qui fait place à la détente et à la conduite même si l’ensemble nécessite un petit temps d’adaptation. Comme à son habitude, Audi a soigné la qualité de finition qui grimpe encore d’un cran : si la concurrence généraliste et premium progresse, l’A4 conserve une sacrée belle longueur d’avance.

La nuit également car Audi a travaillé l’ambiance intérieure : la technologie LED s’invite une nouvelle fois à bord et permet désormais de configurer l’atmosphère lumineuse à votre guise des caves de pied ou pièces en bois ou alu qui habillent les contre-portes. Effets garantis! Petit à petit, l’A4 améliore aussi son habitabilité. Autrefois point faible du modèle, elle se veut désormais bien plus accueillante, sans égaler toutefois les meilleures du segment, souvent plus longue. Le coffre aussi progresse en offrant désormais 480 litres pour la berline, 505 litres pour l’Avant.

Technologiquement vôtre !

Il faudrait au moins un article complet pour vous détailler tout l’arsenal technologique dont dispose cette nouvelle Audi A4. Vous retiendrez seulement qu’elle se veut la berline la plus technologique de son segment, offrant désormais, moyennant finances, des équipements jusqu’alors réservés à des véhicules de catégorie supérieure, sans compter quelques innovations.

IMG_2191

Pour le visible, on citera par exemple le Virtual Cockpit qui équipe déjà le Q7 et la TT et qui descend ainsi en gamme. Finis les compteurs traditionnels divisés par un ordinateur de bord, le combiné d’instrumentation se fait 100% digital et peut être ainsi configuré selon les besoins ou envies du conducteur. Bon point, ce dernier peut afficher la carte de navigation tandis que son passager utilise le MMI pour piloter la radio, les médias ou les services connectés!

Toujours dans le visible, on citera, pour les passagers des places arrières, des tablettes adossées aux appuie-têtes avants. De quoi rendre les trajets moins longs d’autant plus que si le véhicule est équipé du MMI Plus, alors la voiture offre une connexion internet 4G et tous les passagers peuvent alors tranquillement surfer sur le web! Rare à ce niveau de gamme.

Mais c’est surtout du point de vue des assistances à la conduite que la nouvelle A4 se démarque. Elle embarque ni plus ni moins la palette d’assistances de conduite la plus vaste de la catégorie. On n’est pas encore à la voiture autonome mais on s’en rapproche.

A4 aide

Si les désormais bien connues assistances au maintien dans la file ou encore les détecteurs d’angle mort sont présents, Audi innove en ajoutant à certains technologies connues telles que le Rear Cross Assist -le véhicule vous signale par un bip si un véhicule arrive lorsque vous êtes en marche arrière- des innovations complémentaires. Ainsi, au-delà de vous prévenir, le système peut également freiner le véhicule pour empêcher une collision en marche arrière. A ce niveau de gamme, c’est inédit! De même que l’A4 fait le plein de LED pour l’éclairage d’ambiance mais elles ont aussi une utilité : si vous vous apprêtez à ouvrir votre porte et qu’une voiture arrive, les lumières vont passer au rouge pour vous indiquer de ne pas ouvrir votre porte en même temps qu’un signal sonore va retentir! C’est malin et très efficace!

Plaisir de conduire?

DSCN0286

De génération en génération, l’Audi A4 progresse sur la route. Car ne nous mentons pas  : si l’A4 a toujours été une bonne routière, les générations précédentes n’étaient pas spécialement réputées pour leur plaisir de conduite. Si elles “faisaient” le job, on n’en ressortait pas forcément avec le sourire aux lèvres. Mais les choses changent et Audi veut placer sa berline en référence dans la catégorie. Aussi, sur la route, la nouvelle A4 fait preuve d’un équilibre saisissant : on dénombre peu de mouvements de caisse et la voiture enchaine donc les lacets avec une grande facilité sans que jamais on n’est l’impression qu’elle se couche sur ses suspensions comme auparavant.

DSCN0289

Mieux, un travail tout particulier a été fait sur l’amortissement : ni trop souple ni trop dur, il préserve un excellent confort plaçant l’A4 parmi les familiales les plus confortables du marché. Ajoutez à cela une insonorisation soignée – Audi indique que le confort acoustique est similaire à la limousine A8 – et clairement, vous obtenez l’une des références du marché. Bien entendu, on n’obtient pas encore un plaisir de conduite aussi magistral qu’une BMW Série 3, mais on s’en rapproche – et cette dernière est moins confortable – grâce notamment à une direction incisive et un freinage endurant! Durant notre essai, c’est particulièrement le moteur 3.0 TDi de 272 ch qui a retenu notre attention.

DSCN0282

Couplé à une boite de vitesses robotisée TipTtronic 8 rapports, l’ensemble fonctionne à merveille. Les 272 ch sont bel et bien présents et il suffit d’appuyer légèrement sur l’accélérateur pour s’en rendre compte. La boite fait quand à elle du bon travail : à aucun moment, nous n’aurons pu la mettre en défaut de lenteur. Bien au contraire : d’ailleurs, si mon copilote a apprécié se faire plaisir avec les palettes disponibles au volant, j’ai préféré de mon côté laissé la boite opérée car elle ne m’a jamais paru en manque de réactivité. Elle fait mieux que moi, autant la laisser faire! Au final, pour le dynamisme, notre finition S-Line d’essai avec ses réglages spécifiques m’aura mis le sourire jusqu’aux oreilles pendant 48h.

IMG_2236

Mais si vous préférez opter pour une ligne plus classique, vous apprécierez alors le confort royal (surtout avec l’option amortissement piloté) tout en bénéficiant là aussi de performances de haut niveau. Néanmoins, l’A4 S-Line bénéficie désormais d’un vrai tempérament qui lui est propre et qui m’aura pleinement convaincu! En essence, notre courte prise en main du 3.0 TFSi de 252 ch s’est aussi avérée plaisante : le moteur se veut également très dynamique et plus linéaire que notre TDi 272 ch qui renvoie ainsi plus de sensations. Ce sera alors à vous de choisir : si vous aimez le petit côté “collé au siège à chaque accélération”, optez pour le diesel. Si vous préférez des montées en régime et des accélérations plus linéaires, optez pour l’essence!

DSCN0299

Le verdict :

Sous une robe très proche de sa devancière afin de ne pas déstabiliser la clientèle, l’Audi A4 se réinvente bien plus qu’il n’y parait. En fait, c’est assez simple : tout est nouveau! Référence en matière de technologie et de raffinement intérieur, l’Audi A4 et son dérivé A4 Avant se sont bonifiés encore avec cette nouvelle génération. Désormais, l’A4 se montre habitable, confortable et encore plus plaisante à conduire. Face à une BMW Série 3 un peu vieillissante et une Mercedes Classe C qui n’est pas exempte de quelques défauts, la nouvelle A4 devient incontestablement la référence des berlines premium de son segment! On pourra lui reprocher un tarif toujours un brin élitiste et un design peut-être un peu trop conservateur mais une A4 3.0 TDi Tiptronic S-Line aura tous les arguments pour séduire et convaincre les plus exigeants!

DSCN0273

Retrouvez un maximum de photos HD dans la galerie dédiée à cet essai sur notre page Facebook!

Remerciement à Audi France pour cet essai.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*