Itw Régis Macaluso, Chef de Produit Renault Nouvelle Clio

A moins d’habiter sur une autre planète, vous ne pouvez ignorer que la rentrée automobile est marquée par le lancement de la nouvelle Renault Clio. Rencontre avec l’un de ses pères, Régis Macaluso (photo ci-dessous), Chef de Produit Monde Nouvelle Renault Clio, dans les allées du Mondial de l’automobile 2012.

Automotive Marketing (AM) : Bonjour Régis. Pouvez-vous svp vous présenter en quelques mots?

Régis Macaluso (RM) : Bonjour, je suis Chef de Produit Monde pour la nouvelle Renault Clio 4ème du nom. Un projet sur lequel je collabore depuis près de deux ans. J’élabore au sein de l’équipe la stratégie de commercialisation de la nouvelle Clio pour l’ensemble des filiales de la marque dans le monde mais également sa stratégie de lancement, notamment la communication. Auparavant, j’ai occupé divers postes chez Renault, entreprise pour laquelle je travaille depuis plus de dix ans.

AM : Pouvez-vous nous présenter cette nouvelle Clio ?

RM : Nouvelle Clio constitue la première étape du renouveau du design de la gamme.

Elle a été dessinée par Laurens Van-Den-Acker (photo ci-dessus), notre Directeur du Design Industriel, et son équipe et constitue vraiment la nouvelle esthétique de nos véhicules. Clio s’inspire beaucoup du concept-car Dezir car, pour tout vous dire, elle a été conçue en même temps. Certains ont jugé le design de la précédente Clio trop consensuel et Laurens Van-Den-Acker a eu pour mission de dessiner une voiture au caractère émotionnel. Une voiture avec des galbes, des courbes, un “regard” expressif mais jamais agressif. Une voiture “sexy” qu’on a envie de conduire.

AM : Stephen Norman, Directeur Marketing et Communication Monde de Renault, avait indiqué que la Clio ressemblerait à une Aston Martin. Ce n’est pas vraiment le cas…

RM : Je pense plutôt que Stephen Norman a voulu exprimer par cette comparaison la ligne émotionnelle de nouvelle Clio. Il s’agissait plutôt d’une figure de style que d’un réel lien entre le design de Clio et d’une Aston. Nouvelle Clio affiche un design expressif, sportif. La calandre exprime toute la force du nouveau design de Renault, soulignée par des diodes et un logo plus important sous lequel se place le nom “Clio”. A l’arrière, la Clio affiche des épaules marquées avec des feux au dessin soigné. Remarquez également les nombreux détails très travaillés comme le travail effectué sur les baguettes latérales décoratives ou la poignée de porte arrière insérée dans le montant.

AM : Qu’apporte nouvelle Clio par rapport à ses devancières et à la concurrence ?

RM : Nouvelle Clio est l’héritière d’une saga Clio qui s’est vendue à plus de 12 millions d’exemplaires. Elle en reprend donc les fondamentaux (NDLR : le fameux “elle a tout d’une grande”) même si tout est nouveau. Des moteurs sobres et écologiquement responsables, un design expressif novateur mais aussi des équipements inédits à ce niveau de gamme tels la caméra de recul, la tablette R-Link ou encore le système acoustique breveté Bass Reflex (cf. visuel explicatif ci-dessous) qui permet une restitution sonore de grande qualité.

De même, la personnalisation est un élément fort de Nouvelle Clio. Les clients Renault n’ont pas forcément l’habitude de personnaliser leur voiture, c’est pourquoi nous les guidons au travers de trois univers définis : Trendy, Elégant et Sport. Il est ainsi possible d’avoir une Clio à son image en personnalisant l’extérieur (stickers, jantes, baguettes latérales) comme l’intérieur avec des touches de chrome, de couleurs (volant, contre-portes). Même la planche de bord peut arborer différentes couleurs comme le rouge ou le marron havane!

AM : Clio donnera-t-elle naissance à une famille de véhicules ?

RM : Outre Clio 5 portes, nous présentons ici au Mondial de l’automobile la version sportive RS dotée d’un moteur 1.6 essence turbo compressé de 200 chevaux. Nous présentons également l’élégante et dynamique version Estate. Ces deux versions arriveront en 2013. D’autres véhicules sont prévus sur la base de Clio, mais il est trop tôt pour en parler. (NDLR : Renault a par ailleurs confirmé que la Clio 4 sera le premier modèle à inaugurer la nouvelle griffe premium “Initiale Paris”).

AM : Mais pas de version 3 portes contrairement à Clio 3…

RM : En effet. Nouvelle Clio a été conçue dès le départ ainsi. Une 5 portes à l’allure dynamique d’un coupé 3 portes. Il n’est donc pas utile d’avoir une telle version qui ferait doublon. Par ailleurs, durant les tests clients que nous avons réalisés, certains ont pensé que Nouvelle Clio était une 3 portes tant sa ligne réussit à camoufler les portes arrières avec les poignées dans le montant.

AM : Nouvelle Clio a grandi alors même que c’est plutôt l’inverse chez la concurrence.

RM : Avec Nouvelle Clio, nous avons privilégié le design. Cela nécessitait une ligne tendue pour que la voiture puisse afficher toute sa puissance esthétique, sa stature. Nouvelle Clio se situe donc dans des proportions similaires aux autres modèles de la catégorie. Et quand la concurrence perd du poids en perdant des centimètres d’une génération à l’autre, nos ingénieurs ont réussi à ce que Nouvelle Clio soit plus légère de 100 kg (sur certaines versions) vs Clio 3 alors qu’elle est plus grande. Une belle prouesse donc !

AM : Quels sont les objectifs de Renault pour cette nouvelle Clio ? La première place en Europe et en France, non ?

RM : Nous ne réfléchissons pas en ces termes. Surtout en ce moment où le marché est compliqué. Il est difficile, même pour nous-mêmes, de nous fixer des objectifs chiffrés. Ce que je peux dire c’est que nous croyons au succès pour nouvelle Clio et que nous souhaitons qu’elle occupe la place qui est la sienne. Clio a toujours joué aux avant-postes de sa catégorie. Les premiers retours du réseau et des clients sont positifs. Nous souhaitons que cela continue ainsi !

AM : Enfin, pour mieux vous connaitre…

L’automobile, une passion ou un simple métier ?

RM : La passion pour l’objet automobile est mon moteur personnel, sans hésitation. Je reste encore émerveillé de ce que la réunion de savoir-faire et de passions humaines peut produire dans notre entreprise.

Quelle a été votre première voiture ?

RM : J’ai longtemps roulé en italienne. Ma première voiture était une Alfa Romeo Alfetta 1.8, une propulsion avec un bloc alu. M’en séparer a été un déchirement.

Dans la gamme actuelle, hormis Clio, quelle est votre Renault préférée ?

RM : La Mégane RS. Une vraie sportive qui ne cache pas son jeu mais reste utilisable au quotidien.

Pour vous, le rêve ultime en automobile, c’est ?

RM : La Maserati GranTurismo Sport pour son élégance exclusive et sportive.

Un grand merci à Régis Macaluso pour cet entretien, le temps consacré et sa sympathie durant le Mondial de l’auto.

Merci également à Damien Armenté pour l’organisation de cette interview.

Crédits photos : Renault, Automotive Marketing.

 

Laisser un commentaire