AM a inauguré le VW Think Blue Challenge!

Après avoir fait du teasing quelques jours, il est temps temps de vous raconter l’inauguration de ce Think Blue. Challenge. Le constructeur lançait la seconde édition française le 14 avril dernier et avait pour cela convié dix blogueurs de tous horizons dont je faisais partie. AM était doublement représenté car VW nous avait à tous permis de venir accompagné d’un lecteur. Idée plutôt sympathique pour vous faire vivre l’événement de l’intérieur que d’avoir un autre avis que le mien.

Pourquoi des blogueurs?

Signe des temps qui changent, VW a choisi des blogueurs pour inaugurer cette seconde édition (plus d’infos ici) alors que l’an dernier, le constructeur avait fait appel à des people. Le responsable digital de VW ne s’en cache pas : VW veut rattraper son retard sur les réseaux sociaux, c’est l’une des raisons. Cela semble bien parti quand on voit que la fanpage Facebook de Volkswagen France compte plus de 46 000 fans (soit le double d’Opel France par exemple) alors qu’il y a un an, elle n’existait pas. La machine est donc lancée et les blogueurs doivent donner un nouveau ton sur le net pour le géant allemand. Mais revenons-en à notre Think Blue Challenge!


Vous noterez la présence à nos côtés de M. Jean-Pierre Beltoise!

Do you think blue?

Renault éco2, Peugeot BlueLion, Nissan PureDrive… autant de termes un peu pompeux employés par les constructeurs pour nous “vendre” leurs véhicules plus respectueux de l’environnement. Chez VW, c’est BlueMotion. Et cela s’inclut dans un mode de réflexion que la marque développe depuis des années : Think Blue. Plus qu’un discours, VW vous résume ce mode “bleu” de pensée ainsi :

En résumé, le constructeur, en tant leader sur le marché, se doit d’adopter le respect de l’environnement comme l’une de ses priorités. Pour l’image? Pas seulement, et des actions concrètes de VW sont là pour le prouver. Le Think Blue Challenge par exemple, événement organisé mondialement. Fort du succès de l’édition 2011 (à revivre ici), VW France a décidé de relancer le programme en 2012. Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire (ici) pour devenir le meilleur éco-conducteur. Finale française le 30 juin sur le circuit de Mortefontaine et finale mondiale du 25 au 29 novembre à Los Angeles!

“L’important ce n’est pas d’aller vite, mais d’aller loin”…

Telle est la maxime de ce challenge qui a pour but de démontrer qu’écologie et économie ne riment pas forcément avec ennui au volant. Vraiment? VW nous avait donné rendez-vous le matin à l’Abbaye de Cernay la Ville pour nous donner un petit cours théorique sur le sujet.

Présentation des valeurs de la marque (dont Think Blue) puis conseils délivrés par un instructeur. Je vous les livre tels quels, à vous de juger :

Conseil n°1 : choisir un véhicule économe (de préférence une VW Golf BlueMotion!)
Conseil n°2 : contrôler ses pneumatiques. Qui a dit B.A.BA? Ne faites pas les malins, nous sommes 50% à avoir un pneu sous-gonflé! Mauvais pour la conso comme la sécurité!
Conseil n°3 : entretenir son véhicule => mauvais entretien = 25% de surconsommation!
Conseil n°4 : organiser ses déplacements (en privilégiant le GPS que la bonne vieille carte routière qui provoque une fois sur deux une dispute du couple!)
Conseil n°5 :  à froid, démarrer en douceur…
Conseil n°6 :  utiliser rationnellement les accessoires => attention, on n’a pas dit de ne pas mettre la clim et de chanter plutôt que de mettre la radio 🙂
Conseil n°7 : conduire de façon souple et rationnelle… mais encore?
Conseil n°8 : utiliser au maximum l’élan du véhicule (en gardant une vitesse enclenchée… le point mort ne vous fera pas faire d’économie!)
Conseil n°9 : couper le moteur à l’arrêt => sachant que vous avez autre chose à faire que de jouer avec le démarreur, investissez dans un véhicule start & stop!
Conseil n°10 : charger intelligemment votre véhicule.

Voilà pour la recette de cuisine! Et en pratique?

Après une mise en bouche sur simulateur où le but était d’aller le plus loin possible en consommant le moins de carburant, place à la “vraie” pratique. Rendez-vous pour cela sur le circuit Jean-Pierre Beltoise à Trappes. La pratique sur un circuit? Pas très réaliste me direz-vous. Je vous rassure, le circuit n’est que le lieu de rendez-vous. La pratique s’est faite sur route ouverte et sur un parcours d’une quinzaine de kilomètres. Notre monture? Une VW Golf BlueMotion. Notre guide? Un instructeur qui dispose d’un pc relié à la voiture et qui enregistre toutes les données du parcours. A la fin, vous pouvez télécharger le résumé de votre parcours :

Tout au long de celui-ci, l’instructeur nous indique comment concrètement appliqué les conseils du matin. Couper le moteur? La voiture s’en charge. Conduire de façon rationnelle? C’est par exemple monter les rapports dès que le compte-tours indique 2000 tours/min. C’est aussi ne pas hésiter à accélérer rapidement afin de passer la vitesse supérieure et ainsi abaisser le régime moteur et donc la consommation. Ca, c’est du concret! Sachez aussi que vous survivrez en mettant la clim en mode éco : vous resterez au frais tout en influant moins qu’en mode auto, souvent inutile hormis au départ pour rafraîchir vite le véhicule. Voyez notre lecteur Théo qui affiche un grand sourire : l’éco-conduite n’a pas l’air d’être un calvaire pour lui!

Chez VW, on fait bien les choses et on mise à fond sur l’interactivité avec ce Think Blue Challenge. Des bornes vous permettent ainsi de poster des photos du challenge mais aussi vos résultats sur le parcours directement sur votre timeline Facebook! Rien à faire à part sélectionner les éléments que vous voulez publier, un album se crée automatiquement et compile toutes les photos et infos que vous envoyez. Pratique et ce sera également mis à disposition de tous les participants! Jugez plutôt :

Verdict?

Suis-je devenu éco-conducteur? Il serait difficile de conclure cela après une journée. Mais clairement, moins qui ai le pied lourd, j’ai compris qu’en changeant quelques (mauvaises) habitudes, l’éco-conduite selon VW ne gachait pas le plaisir de conduire. Je me suis pris au jeu et après cette journée, j’avais un trajet de 600 km à effectuer. Je me suis surpris à faire plus attention à l’indicateur de changement de rapport de mon véhicule, surveiller un peu plus le compte-tour et garder un oeil sur ma conso moyenne afin de la faire baisser. Un challenge vous dis-je!!!

Et cette inauguration?

Notre lecteur Théo termine 2ème de ce challenge avec une conso moyenne de 3,95l/100 km sur le parcours. Une valeur proche de la donnée constructeur (3,8l/100 km) ce qui montre que cela devient réalisable. Relativisons certes sur le parcours et la possibilité d’appliquer tout cela au quotidien, mais VW démontre tout de même qu’on peut, avec un peu d’efforts et d’application, réduire significativement sa consommation. C’est bon pour la planète mais aussi pour votre porte-monnaie!

Les impressions de Théo, notre lecteur, sur cette journée :

“Pour ma première expérience en tant qu’invité sur un évènement de com’ organisé par un constructeur, j’ai été très agréablement surpris par l’accueil “princier” que VW nous avait réservé pour cette journée. Le choix des deux sites était judicieux de par leur opposition entre le calme de la vallée de Chevreuse et l’agitation du circuit de Trappes et de par leur proximité géographique, la quinzaine de kilomètres séparant les 2 sites nous ayant permis d’avoir une démonstration pratique des conseils théoriques donnés le matin et que nous avions déjà pu tester sur simulateur. 

La journée était très agréable car la répartition entre la théorie et la pratique de l’éco conduite a été très bien agencée par les organisateurs, une partie théorie claire et concise et l’opportunité de mettre ces conseils en pratique pendant une durée relativement conséquente. L’équipe de formateurs de l’école de conduite était très pédagogue et il apparait qu”éco-conduire” peut être finalement beaucoup plus plaisant que ce que l’on peut imaginer ! J’ai d’ailleurs déjà pu faire partager certains conseils glanés au cours de cette journée. Pari gagné pour VW, qui a d’ailleurs manifestement compris l’impact réel et sous estimé des blogueurs, garants d’une plus grande indépendance que les journalistes et par conséquent bénéficiant d’un plus grand crédit auprès des lecteurs ! 

Le rythme de la journée a été effréné sans jamais être bousculé, l’équipe VW, dynamique et incroyablement sympathique a su instaurer une ambiance détendue tout au long de la journée. La présence de JP Beltoise était également une chance inouie pour tous les amateurs de sports mécanique.”

L’avis du marketeur…

Je dois l’avouer, j’avais entendu parler de la première édition du Think Blue Challenge et cela n’avait pas retenu mon attention plus que cela. Les bons résultats (en nombre de participants mais aussi quant à la performance) m’ont intrigué et m’ont conduit à accepter l’invitation de Volkswagen. Profitant sûrement des enseignements de la saison 1, VW a su doser habilement théorie et pratique. Si les conseils dispensés le matin ont pu me paraître au départ très abstraits et peu réalisables au quotidien, on se rend compte au final qu’en pratique, un certain nombre d’entre eux découlent du bons sens. Il suffit de quelques efforts pour acquérir un ou deux automatismes.

Concernant l’événement en lui-même, il permet à VW de maintenir sa communication positive sur le sujet. A l’heure ou d’autres constructeurs se lancent dans l’électrique, encore inaccessible pour la plupart des utilisateurs, le constructeur allemand paraît plus réaliste en proposant des solutions simples du quotidien à disposition du plus grand nombre. VW vise donc juste avec ce challenge qui permettra aux participants de faire rimer économie et écologie sans trop rogner le plaisir de conduite. Par ailleurs, comme l’indique Théo, l’équipe VW comme les instructeurs sont à la fois professionnels et sympathiques. Bref,le constructeur marque encore un bon point et maintient sa dynamique en communicant de manière pédagogue et décalée avec cet événement. C’est sûrement l’une des explications de sa réussite actuelle dans un marché automobile en crise.

 Via Volkswagen, Groupe M.
Crédit photos : William K.

4 Commentaires

  1. ‘Une bonne idée que cette compétition d’éco-conduite ou le but est de consommer le moins possible. Contrairement au courses et rallye traditionnelle ou on tient pas compte de la consommation et de la pollution.

Laisser un commentaire