CITROËN DS4 SEEKERS

CITROËN DS4 SEEKERS

Nouvelle campagne pour la DS4 dans la capitale anglaise

<img class="aligncenter size-full wp-image-2448"

src=”http://www.automotive-marketing.fr/wp-content/uploads/2011/07/DS4-SEEKERS.png” alt=”” width=”487″ height=”142″ />

 

La marque aux chevrons vient tout juste de lancer une nouvelle campagne de communication sur Facebook autour de la DS4 dans la ville de Londres.Il s’agit d’un jeu de cache-cache digital qui peut être réalisé à l’aide d’un iPhone ou directement via un ordinateur à l’aide de Google Street View.Chaque jour, l’utilisateur a le droit de cacher une DS4 où il veut dans la ville de Londres. Le but est de cacher un véhicule et de dénicher les autres véhicules cachés par les utilisateurs du jeu.

Comme le montre les vidéos ci-dessous, chaque véhicule caché ou trouvé rapporte des points.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Via Citroën UK

 

L’avis du marketeur

Une campagne de communication sympathique bien orchestrée par Citroën mais qui comporte certains points négatifs.

Coté réalisation, le concept n’est pas forcément bien expliqué et les vidéos ne sont pas vraiment intuitives non plus. On ne comprend pas vraiment comment gagner la DS4.Et c’est bien là le problème puisque pour avoir la possibilité de gagner la voiture, il suffit de participer au jeu. Le meilleur ne sera pas forcément le vainqueur. Comment faire pour que les utilisateurs se démènent à jouer dans ce cas là ? Ils ne joueront qu’une fois pour tester l’application.

Outre son aspect purement technique, il faut se demander quelles seront les retombées pour le constructeur ? La page Facebook de Citroën UK ne comporte que « 35 000 » utilisateurs et c’est un bon moyen de faire « liker » leur page puisque c’est la condition initiale pour participer au jeu. C’est également un moyen sympathique de faire parler du véhicule et d’inviter les gens à partager leur expérience sur les réseaux sociaux. La ville de Londres est un terrain de jeu idéal pour générer du buzz autour du concept.

Pour qu’une telle campagne fonctionne, il faut de l’engouement et donc un nombre minimum de participants. Reste donc à savoir si le public sera au rendez-vous.

Il faut noter qu’une campagne quelque peu similaire avait été menée par Mini à Stockholm (Operation Mini Gateway).

 

Auteur: Maxime 2

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *