Vrai ou faux? Tesla dépense 0 dollar en marketing…
Fév08

Vrai ou faux? Tesla dépense 0 dollar en marketing…

Les sollicitations pour AUTOMOTIVE MARKETING sont régulières. Que ce soit de la part de journalistes pour me questionner dans le cadre d’un article ou d’un reportage, d’entreprises ou d’écoles pour des conférences, débats ou encore, très souvent, d’étudiants pour des questions lors de mémoires ou de rapports de stage. Je ne peux répondre à toutes les sollicitations même si j’essaie. L’article en présence fait suite à la demande d’un étudiant suisse qui m’explique avoir assisté à une conférence récente d’un responsable de Tesla (noté qu’on ne dit plus Tesla Motors mais simplement Tesla désormais!) durant laquelle ce dernier expliquait que les dépenses en marketing de Tesla s’élèvent à 0 dollar ou presque. L’étudiant, interloqué, me demandait comment cela était possible car à l’issue de cette conférence, tout est devenu très flou pour lui… Alors vrai ou faux? Décryptage.  0 dollar… Il est vrai qu’en faisant rapidement quelques recherches sur le web, on trouve des dizaines d’articles expliquant le modèle de rupture de Tesla. Et de nombreuses interviews de responsables de l’entreprise expliquant que Tesla ne dépense quasiment rien en marketing… Voilà qui attise forcément la curiosité. Par quel miracle Tesla réussit-il cette prouesse? Et c’est vrai qu’en cherchant dans ma mémoire, je n’ai pas le souvenir récent d’avoir vu quelconque publicité pour Tesla. De là à en déduire que les dépenses marketing de la marque sont proches de zéro, c’est aller un peu vite en besogne… Tesla : un modèle en rupture? Assurément! On ne peut pas nier que Tesla bouleverse les codes classiques de l’industrie automobile. D’abord, de par sa montée en puissance rapide. L’entreprise n’a été fondée qu’en 2003 et dix ans plus tard, elle s’est réellement faite une place dans le paysage automobile. Une place à part car Tesla s’est dès le départ orienté sur un fournisseur de solutions de mobilité qui s’inclut lui-même dans une plus vaste entreprise où on réfléchit mode de transport et éco-mobilité plutôt que simplement constructeur automobile. Ce positionnement, on le doit au talent et à l’esprit visionnaire du fondateur, Elon Musk, que beaucoup qualifient à raison du Steve Jobs de l’industrie auto! Du haut vers le bas… Ce qui a aussi poussé Tesla à revoir le modèle classique, c’est que le constructeur a pris le parti de s’implanter dans l’automobile par le haut : on oubliera le premier modèle, roadster électrique, pour se concentrer sur la berline S qui s’échange contre plus de 100 000 dollars. A l’inverse de beaucoup de constructeurs qui cherchent à monter en gamme, Tesla fait l’inverse en ayant lancer une berline luxueuse pour peu à peu descendre en gamme avec un SUV moins onéreux aujourd’hui et demain...

Lire la suite
Insolite : Nissan se moque de Tesla pour promouvoir la Leaf !
Mai08

Insolite : Nissan se moque de Tesla pour promouvoir la Leaf !

Tesla a largement dominé l’actualité du véhicule électrique ces dernières semaines avec l’ouverture des réservations pour sa future berline Model 3. En effet, en quelques jours, Tesla a engrangé à travers le monde pas moins de 400 000 réservations alors que le véhicule sera lancé dans deux ans, pas avant. Une situation qui a inspiré le service marketing de Nissan USA qui a trouvé un bon moyen pour reprendre la main et mettre en avant la Leaf qui profite depuis quelques mois d’une nouvelle batterie lui offrant plus d’autonomie. Et les équipes de Nissan ont choisi de se moquer un peu de Telsa avec un print simple mais efficace titré de cette manière : “No one should have any réservations about getting an electric car today“. Autrement dit, personne ne devrait à avoir à faire une quelconque réservation pour pouvoir conduire un véhicule électrique de nos jours. Sous entendu très explicite : la Leaf, elle, est d’ores et déjà disponible! Nissan en remet une couche avec le détail de l’annonce en expliquant que l’heure où il faut payer $1000 pour une réservation, n’importe quel client Leaf pourra profiter lui d’une remise de $4000 en achetant le véhicule électrique grand public qui affiche la meilleure autonomie du marché. Bref, une bonne manière de remettre un peu Tesla à sa place avec une Model 3 qui, si elle s’annonce réussie, ne sera pas disponible tout de suite sur le marché, et un buzz réussi pour Nissan si l’on se réfère aux dizaines d’articles qui saluent cette publicité sur le web! Via Nissan...

Lire la suite
DS 3 : Criez vos origines sur tous les toits!
Nov19

DS 3 : Criez vos origines sur tous les toits!

L’agréable citadine premium de DS, la DS 3, nous a habitués à régulièrement évolué pour plaire au public. Le constructeur, désormais détaché de Citroën, propose régulièrement des séries limitées et autres nouvelles personnalisations afin de maintenir l’attractivité de son modèle sur un segment où la concurrence fait rage et sur lequel la nouveauté est un élément capital de la décision d’achat. On le sait, les français sont attachés à leur région. Aussi, DS surfe sur cela pour proposer une personnalisation de toit inédite, celle de votre région! Enfin pas toute puisque le constructeur a dû faire des choix et a sélectionné 9 grandes régions pour créer 9 éditions spéciales : Paris, Pays Basque, Nord, Alsace, Savoie, Bretagne, Corse, Occitanie, régions viticoles! Pour chacune d’elle, le toit se revêt d’un symbole de la région tandis que DS a créé des signatures spécifiques telles que “Forza Corsica” ou encore “La plus belle vue du Beffroi” pour chacun des modèles qui s’afficheront en 4×3 et dans la presse dès aujourd’hui! Si ces éditions spéciales sont disponibles à partir de 16 440€, DS a la bonne idée de proposer le sticker en seconde monte pour les possesseurs de DS 3. Il leur en coûtera 490€. Voilà en tout cas une initiative plutôt maligne et originale de la part du constructeur qui devrait séduire les acheteurs. On aime quand le service Produit de Citroën, pardon, DS, travaille comme cela! Ca permet à moindres frais de refaire parler un peu de la mignonne DS 3, un peu à la peine depuis le début de l’année malgré ses nouveaux phares… Pour découvrir toutes les versions, c’est par là, et DS propose aussi sur Facebook via la page de Citroën France de voter pour votre édition région préférée! Le Top 3 à l’heure à j’écris se compose de la Bretagne, de Paris et de l’Alsace… Une campagne de communication nationale sera lancée dans les prochains jours. Voici l’un des visuels sur lequel on note que les logos DS et Citroën (et la signature de la marque) cohabitent encore…   Profitons de cette actualité DS pour signaler une autre information importante qui est un élément de plus dans la scission Citroën et DS. Jusqu’ici, DS partageait sa communication avec la marque aux chevrons. Ca sera terminé à compter du 1er janvier 2015 puisque suite à un appel d’offres de PSA, c’est l’agence La Maison (groupe Publicis) qui a remporté le budget DS! De bon augure pour la suite… Via DS,...

Lire la suite
Interview de Stephen NORMAN, Directeur Métier Marketing Groupe PSA Peugeot Citroën
Sep09

Interview de Stephen NORMAN, Directeur Métier Marketing Groupe PSA Peugeot Citroën

Il est sans aucun doute le professionnel du marketing le plus connu dans le monde de l’automobile. Passé par Rover, Volkswagen Group, Fiat et Renault, Stephen NORMAN a rejoint au printemps dernier l’équipe de Carlos TAVARES afin de relever un nouveau défi en devenant Directeur Métier Marketing Groupe au sein de PSA Peugeot Citroën. Quelques mois après son arrivée, Stephen NORMAN a accepté de nous recevoir pour un entretien exclusif depuis sa prise de fonction. Interview. Automotive Marketing (AM) : Bonjour Stephen. Merci de nous recevoir et de nous accorder votre toute première interview en tant que Directeur Métier Marketing Groupe. Avant de parler plus en détails de ce nouveau poste, pouvons-nous revenir un peu sur votre riche parcours ? Stephen NORMAN (SN) : Je savais, avant de démarrer chez Rover, British Leyland à l’époque, en 1976, que je voulais travailler dans le marketing automobile. Mon père était cadre dirigeant chez Unilever donc j’ai baigné, dès mon enfance, dans une culture commerciale. Ayant toujours été fasciné par le transport et l’automobile, le choix devenait évident et j’ai donc démarré dans l’automobile britannique. Je retiens une chose très intéressante de cette période : s’il y a bien une chose que mes compatriotes savaient faire, et je vais y revenir pour ma nomination ici chez PSA Peugeot Citroën, c’est apprendre le métier. Aujourd’hui, évidemment, on embauche des cadres dans l’automobile, particulièrement dans le marketing, à des niveaux très supérieurs à ce qu’on embauchait à l’époque dans les années 1970. Moi j’ai un Bac+3 et je suis diplômé d’une petite université en Angleterre. Aujourd’hui, nous recrutons des gens qui ont des compétences d’entrée très nettement supérieures. Si je fais le parallèle avec mon arrivée chez PSA, ce qui me fait énormément plaisir aujourd’hui à presque 60 ans, c’est de pouvoir, pour la première fois de ma vie, essayer d’enseigner le métier que j’ai appris. Je ne vous dis pas à quel point cela me fait plaisir ! Après British Leyland où j’ai appris le métier, il y a eu les années Volkswagen avec une exigence allemande qui m’a beaucoup servi. Ce n’est pas le résultat qui était la variable mais le marketing. C’est la puissance de ce groupe. Ce fut une période extrêmement riche en enseignements pour moi et, honnêtement, j’ai beaucoup appris sur l’exigence managériale. Ensuite, j’ai rejoint le groupe Fiat et j’en retiens deux choses : la réactivité, quelque chose que les italiens savent faire mieux que tout le monde. Quand il s’agit de régler un problème pour le bien de l’entreprise ou du client, c’est fait dans un délai très court. C’est un véritable point fort. La seconde c’est le lancement de la nouvelle Fiat...

Lire la suite
On a testé : SEATSECOMPARE Live Tour!
Sep08

On a testé : SEATSECOMPARE Live Tour!

En mars dernier, SEAT lançait le site web SEATSECOMPARE.COM. Objectif? Que les internautes -et clients potentiels- puissent comparer les modèles de la gamme SEAT à leurs concurrents en se basant sur des critères objectifs. Nous avions discuté du lancement de cette plate-forme web avec David Gendry, Directeur Marketing de SEAT France, dans une longue interview. Quelques semaines plus tard, SEAT concrétisait ce site web par un Live Tour qui permettait donc de tester la nouvelle Leon ST face à plusieurs de ces concurrentes en conditions réelles. Rendez-vous pris sur le circuit du Castellet pour prendre part au dispositif lors d’une des dernières étapes de ce Live Tour. Simple coup de pub ou initiative pertinente? Décryptage. Le principe du SEATSECOMPARE.COM Live Tour? Le principe est simple. Pour chaque véhicule de la gamme SEAT, le constructeur a choisi un argument commercial et a décidé ensuite de confronter le véhicule à ses concurrents. En live, c’est exactement la même chose. Véhicule de notre essai : le dernier né de la gamme, à savoir la version break -on dit ST chez SEAT- de la Leon! Celle-ci se voit confronter à un plateau de concurrentes plus ou moins bien établies : Kia Cee’d SW, Peugeot 308 SW, Toyota Auris TS et Renault Mégane Estate. Au programme : des ateliers sur circuits puis des tests sur route ouverte -et donc en conditions réelles- de la Leon ST et de l’une de ses concurrentes au choix. Enfin, la session se termine par un moment plaisir avec l’essai de la nouvelle Leon Cupra! Bref, sur le papier, c’est prometteur d’autant que des instructeurs professionnels étaient là pour nous  accompagner et nous faire bénéficier de leur expertise. SEATSECOMPARE.COM Live Tour : Oui, mais pour qui? Pour tout le monde! Clients et prospects de la marque, simples curieux aussi… SEAT a ouvert l’expérience à tous. Il fallait juste s’inscrire sur internet ou par téléphone sur une session disponible dans 9 villes de France, dans la mesure des places disponibles. Pour notre session un peu spéciale, SEAT avait convié des blogueurs, des clients “fans” de la marque sur Facebook et des membres de forums SEAT. Très bien pour la convivialité, un peu moins bien pour l’objectivité car nous avions en présence beaucoup d’addicts à la marque. Oser émettre une critique sur le véhicule dans ses conditions n’étaient donc pas forcément chose aisée… Et en pratique? Difficile en une matinée de tester tous les véhicules. Après un briefing de SEAT sur le site web, place aux essais. D’abord sur le Driving Center du Castellet, ensuite sur route. Pour les différents ateliers, on ne pourra tester qu’un seul modèle à comparer à...

Lire la suite
Page 1 sur 121234510Dernière page »