Essai Hyundai ix35 : crossover inspiré?

Après 4 ans de commercialisation et de succès (250 000 exemplaires vendus), Hyundai a offert à son crossover compact ix35 un petit rajeunissement en fin d’année dernière. C’est que le coréen affronte une concurrence de plus en plus féroce, à commencer par le pionnier Nissan Qashqai qui vient d’être renouvelé. Développé et fabriqué en Europe, le ix35 se veut penser pour notre marché en répondant à nos besoins. “Conçu pour notre plaisir” dixit la publicité, il se décrit comme “inspiré” par ses utilisateurs. On a passé quelques jours en sa compagnie pour le vérifier. Le verdict.

De l’inspiration à la réalisation…

Image de prévisualisation YouTube

“Dessiné pour être remarqué, conçu pour votre plaisir”. Voilà une affirmation de Hyundai sur laquelle on doit s’arrêter. Le constructeur définit en effet le travail de ses ingénieurs comme inspiré par les utilisateurs. Hyundai lève aussi en une seule phrase deux critiques qu’on a pu émettre par le passé sur les véhicules coréens : un dessin passe-partout et l’absence de sensation de conduite. Le ix35 se veut donc une réponse à ces anciens arguments : les voitures coréennes ont changé et répondent aujourd’hui aux attentes des -exigeants- clients européens. Voilà qui attise ma curiosité et me donne vraiment envie d’essayer ce crossover.

Inspiration stylistique…

S0522071

Qu’on apprécie ou non son design, on ne peut cependant pas reprocher au ix35 d’avoir une ligne passe-partout. Le crossover européen -pardon pour ce lapsus- coréen, affiche en effet un style dynamique mêlant lignes tendues et quelques rondeurs. Phares et feux sont étirés pour lui donner de la personnalité, de jour comme de nuit avec, depuis le restylage, le passage à l’éclairage LED très à la mode en ce moment et d’efficaces phares bi-xénon. Le profil aussi se veut dynamique avec de nombreux plis de carrosserie qui le rendent plus compact qu’il ne l’est réellement (4,41m). L’ensemble semble s’animer vers l’avant et donne l’impression de mouvement même lorsque le véhicule est à l’arrêt.

S0542073 S0572076 S0562075 S0552074

Sur notre modèle d’essai, il se dote également de jolies jantes de 18 pouces qui assoient bien le véhicule et lui confère une certaine stature. Hyundai mise aussi sur le côte SUV avec des bas de caisses en plastiques : un bon point pour la protection car, vous le verrez, le modèle a quelques velléités en tout chemin avec sa transmission 4×4. Personnellement, mon avis sur ce design dynamique est plutôt positif. On y retrouve notamment quelques éléments du toute premier Ford Kuga, une jolie référence en terme de design. Voilà en tout cas de quoi nous donner envie de prendre la route pour vérifier si ce dynamisme sur le papier se vérifie dans les faits… Mais patience, prenons déjà place à bord…

Rigueur intérieure…

S0662085

Pour convaincre l’automobiliste européen, Hyundai a compris qu’il ne fallait pas jouer la fantaisie. Ou du moins, pas trop. On retrouve donc un habitable et une planche de bord des plus sérieux qu’on a tenté d’agrémenter un peu avec quelques touches d’aluminium. Le dessin se veut simple mais aura au moins une qualité, celle de l’ergonomie. Ici, on ne cherche pas les commandes sans arrêt, tout semble plutôt bien situé. A commencer par le vaste écran tactile qui regroupe une bonne partie des commandes comme le GPS, simple et intuitif et le système audio également très pratique. Pas la peine de balader vos mains à travers l’habitacle pour trouver des plastiques moussés : hormis sur la planche de bord, il n’y en a pas. Dommage pour l’aspect mais la finition ne semble pas en souffrir. S’il y a du nouveau à chercher, c’est du côté du combiné d’instrumentation : le ix35 se dote du système Supervision qui offre des compteurs et un écran intégré couleurs afin que les informations de conduite soient plus visibles. N’ayant pu comparer avec les compteurs “normaux”, difficiles de dire si c’est mieux ou moins bien. Je me contenterai donc de dire que c’est, visuellement très réussi!

S0702089 S0672086 S0612080 S0602079

Voilà qui amène un peu de gaieté dans un habitacle assez austère avec cette sellerie cuir noire de bonne facture et des sièges au bon maintien. On reprochera cependant au ix35 le manque de rangement dans l’ensemble de l’habitacle même si le gros accoudoir et la console centrale sont bien pratiques. L’un des atouts intérieurs de ce crossover compact sera sans aucun doute son niveau d’équipements. Dans notre finition Pack Premium Limited, c’est bien simple… il y a tout! Le GPS est là de même que la caméra de recul ou encore les radars de stationnement avant/arrière avec même le système de parking automatique qui fait son apparition sur ce modèle restylé ou encore l’accès et le démarrage mains libres. On appréciera particulièrement deux choses : le toit ouvrant panoramique, encore trop rare sur ce type de véhicule et qui est ici bien présent. Et, encore plus rare à ce niveau de gamme : les sièges chauffants à l’avant… mais aussi à l’arrière! Croyez-moi, vos passagers apprécieront. Puisqu’il est question de passagers, sachez qu’ils voyageront très confortablement : les places arrières se montrent en effet très accueillantes que ce soit au niveau des jambes ou en terme de confort de sellerie. Bien entendu, comme dans tout véhicule de cette catégorie, on voyagera plus à l’aise à deux qu’à trois sur la banquette. Le coffre se montre également accueillant (465 litres) et bien conçu avec notamment un filet qui permet de glisser de menus objets dans qu’ils se baladent dans le coffre. On pourra cependant reprocher un seuil de chargement bien trop haut et une modularité très quelconque…

Conduite inspirée?

S0722091

Notre modèle d’essai est doté de la motorisation diesel 2.0 CRDi de 136 chevaux qui représente le gros des ventes. Il s’équipe aussi de la transmission intégrale et, en option, de la direction FlexSteer. Cette dernière, apparue sur la compacte i30, permet au conducteur de choisir la souplesse de sa direction. Démultipliée en mode confort, elle sera plus incisive et communicante en mode sport. Un mode à privilégier pour apprécier les sensations de conduite mais aussi la précision. Car dans les autres modes, la direction se montre un peu trop floue et manque de réactivité. Le comportement routier n’est guère critiquable même si, clairement, les ingénieurs ont privilégié le confort au dynamisme. Le ix35 se montre un peu pataud, prenant du roulis lorsque les virages s’enchainent. Mais le tout reste très sécurisant, notamment grâce à la transmission intégrale qui entre en action si les conditions l’exigent.

S0732092

La motorisation elle, n’est pas à remettre en cause. Mais ne fait pas non plus montre d’un dynamisme exacerbé. Les performances du véhicule sont correctes, sans plus, avec un moteur totalement éteint sous 1800 trs/min. Mais il se rattrape par sa rondeur, une caractéristique due à sa cylindrée, de plus en plus rare en ces temps de downsizing. Au final, ce moteur se marie bien avec la vocation plus familiale que sportive du ix35 même si on pourra lui reprocher de boire un peu trop. La consommation moyenne de notre essai ne sera jamais passée en dessous des 7,5l. Sur ce point, la concurrence est plus sobre! La transmission intégrale se montre, de son côté, efficace. Rassurante, elle se met en marche automatiquement quand vous avez besoin. Attention, ne prêtez pas au ix35 des velléités de baroudeur qu’il n’a pas. Mais il se montre ainsi sécurisant sur route mouillée tout en vous permettant quelques escapades hors des sentiers battus. De notre côté, on l’a emmené se dégourdir un peu les roues dans des chemins de forêt et il sait parfaitement débrouiller. Mais ça doit s’arrêter là!

S0632082

Le verdict :

Si vous appréciez les crossovers mais avez encore quelques à-prioris sur les véhicules coréens, alors, vous devriez pousser la porte d’une concession Hyundai pour tester ce ix35. Convaincant, le ix35 s’est offert une mise à jour bienvenue pour rester dans la course. Il a ainsi soigné son comportement, renforcé son attrait esthétique tout en peaufinant son équipement, l’un des plus fournis du segment. Et, bien entendu, ses qualités de confort et du sens de l’accueil demeurent. Pour être parfait, on aurait aimé une motorisation moins gourmande et plus performante ainsi qu’une tenue de route un peu plus dynamique. Malgré tout, il répond bien aux attentes de la clientèle européenne tout en offrant un bon rapport prix/équipement : sa publicité n’a donc rien de mensongère. Moins bon marché que par le passé certes, mais avec des prestations qui n’ont pas à rougir et une garantie 5 ans, le ix35 fait plutôt bonne figure dans sa catégorie. Bref, le succès ne devrait pas se démentir…

Les + : Design, rapport prix/équipements, confort, habitabilité/coffre, moteur souple, transmission 4×4, comportement routier sécurisant…

Les – : … mais un peu pataud, manque d’insonorisation, seuil de chargement haut et modularité limitée, consommations.

Modèle essayé : Hyundai ix35 2.0 CRDi 136 4WD Premium Pack Limited avec options (Peinture métal et Flex Auto Park) : 37 010€.

Remerciements à Romain Bartoli et Thomas Mulon pour le prêt, leur sympathie et leur disponibilité.

Auteur: Frédéric

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *