Essai Skoda Rapid Spaceback : De quoi adopter un nouveau regard sur Skoda?

rapid 1

Depuis sa reprise par le géant VW, Skoda n’en finit plus de nous étonner et d’agrandir sa gamme. Citadine, berline, crossover, monospace, haut de gamme… le constructeur explore tous les segments. Sauf un, pourtant majeur sur le marché européen : celui des compactes. Mais ça, c’était avant puisque Skoda vient de commercialiser la Rapid Spaceback avec la ferme attention de prendre sa part du gâteau. Cette dernière doit même convaincre les derniers réfractaires au constructeur tchèque en leur ouvrant les yeux et les faire adopter un nouveau regard sur Skoda. Mais en a-t-elle vraiment les moyens? Direction le sud-ouest avec Skoda pour aller le vérifier!

Adoptez un nouveau regard sur Skoda?

Les clichés ont parfois la vie dure. Car si depuis que la marque est dans le giron du groupe VW elle bat des records de vente à l’échelle mondiale, Skoda plafonne à 1% du marché français. Skoda se traîne encore parfois en France une image négative à mille lieux de la qualité de ses productions actuelles. Consciente du problème, la filiale française tord les idées reçues au travers de la campagne de communication de la nouvelle Rapid Spaceback qui doit vous permettre “d’adopter un nouveau regard”. Un pari osé car, de prime abord, cette Rapid Spaceback n’a pas le design jovial des Fabia et Yéti ou la technologie des Octavia et Superb. Mais Skoda mise sur une communication jeune et dynamique mettant en scène des sportifs en milieu urbain.

image001

Après celui des citadines, le segment des compactes est le plus important en France. Le plus important… et le plus concurrentiel. 308, Mégane, C4, Golf, Focus, i30, Auris, Cee’d, Astra… des concurrentes à la fois bien implantées sur le marché et, pour la plupart, récemment renouvelées. La tache ne s’annonce donc pas facile pour la Rapid Spaceback qui va devoir s’y faire une place. Le constructeur n’a donc pas négligé son lancement avec un dispositif de communication important :

Image de prévisualisation YouTube

Spot TV (diffusé en novembre et de retour sur les écrans le 27 janvier), presse magazine (jusqu’au 31 décembre) généraliste et spécialisée, web avec les classiques bannières et e-mailing mais aussi avec le Rapid Spaceback Challenge, une vidéo virale réalisée par l’excellente agence digitale Shiva Communication qui, s’inspirant du spot publicitaire, a lancé un défi à des sportifs dans les rues de Marseille… Un joli succès puisque la vidéo totalise déjà plus de 613 000 vues en une semaine!

Regard…vous avez dit regard?

rapid 15

C’est avec un regard plutôt bienveillant que mes yeux se sont posés sur cette nouvelle Rapid Spaceback. Garée sur le parking de l’aéroport, elle m’attend sagement dans sa finition la plus haute Elegance. Et c’est vrai qu’elle l’est plutôt, élégante, avec ses jantes en alliages 16 pouces et sa silhouette Spaceback de faux break. Un choix stylistique de Skoda qui permet de se différencier dans le segment et qui rappelle l’Audi A3 Sportback qui use du même principe. Il y a pire comme référence. Robe grise et ligne étendue, la Rapid ne déclenche toutefois pas chez moi le coup de foudre. Allure robuste, présence de quelques artifices esthétiques afin de finir la ligne (rétros et poignées de portes peints, jantes alu, anti-brouillards)… cette Rapid respire le sérieux. Trop peut-être.

rapid 2

Mais chez Skoda, on  sait aussi que si les commerciaux et les petites familles recherchent une voiture avant tout pratique, l’esthétique est aussi un critère d’achat important. Il ne faut pas trop oser au risque de choquer, mais nombre de compactes asiatiques l’ont appris à leurs dépends : trop de banalité ne permet pas non plus de séduire les foules. Alors pour 700€, Skoda vous propose le pack Style qui métamorphose la silhouette de la voiture : toit panoramique en verre avec prolongement de la lunette arrière, feux teintés, spoiler et rétros  noirs, phares et anti-brouillards à fond noir. Si vous y ajoutez les jantes alliages bi-ton, vous obtenez une compacte à l’allure séduisante et empreinte de sportivité. D’ailleurs, Skoda ne s’y trompe pas en lançant dès la commercialisation une série spéciale “Style Plus” dotée de tous ces attributs. De quoi retrouver le sourire…

rapid 3

Richesse intérieure…

Chez Skoda, les ingénieurs doivent aimer recevoir. Car ce qui est vrai pour toute la gamme l’est une nouvelle fois avec cette Rapid qui offre, comme ses sœurs, une habitabilité et un coffre records (415 litres)! On ressent dans cet habitacle une véritable sensation d’espace, agréablement renforcée par le grand toit panoramique, malheureusement fixe. On ressent aussi tout le sérieux germanique : dans la lignée de l’Octavia, la planche de bord est rectiligne, tout est à sa place et correctement fini même si, disons-le, on a connu des intérieurs plus joyeux! Vous pourrez opter pour une planche de bord beige ou des sièges sports surpiquées et des placages en aluminium ou laqués noirs (ou blancs) histoire d’égayer un peu le tout. Mais ne vous attendez pas à des plastiques moussés, il n’y en a pas…

rapid 4 rapid 5 rapid 10 rapid 6

Un détail certes, mais un détail qui compte dans la catégorie. La Skoda se rattrape par une multitude de petites attentions utiles comme le double plancher et les filets de coffre ou le très pratique gratte-givre intégré à la trappe à carburant et les nombreux rangements qui parsèment l’habitacle.

rapid 11 rapid8 rapid 9 rapid 7

Correctement équipée dès l’entrée de gamme Active, la Rapid Spaceback s’appréciera en finition Elegance qui embarque tout le nécessaire (clim auto, jantes alu, radars arrières,…). On appréciera les options GPS, toit vitré ou encore phares au xénon (démocratisés à 380€!) mais on s’étonnera de l’absence du détecteur de pluie et de l’allumage automatique des phares. Si on comprend qu’en allant à l’essentiel Skoda ne mette pas dans sa compacte les gadgets technologiques à la mode (caméra de recul, maintien dans la file, etc…), cette absence est incompréhensible sur une voiture moderne de cette catégorie. A corriger au plus vite!

Regard…ons la route!

Le tour de l’auto étant achevé, place désormais à la conduite. Le début de notre périple nous conduit de la ville rose à l’arrière pays, dans la montagne noire. Au programme, un peu de ville, un peu de route et beaucoup d’autoroute. Logique alors d’opter pour une avaleuse de kilomètres et choisir la Rapid Spaceback dans sa motorisation 1.6 TDi 105. Issue de la banque d’organe VW, ce moteur se veut avant tout frugal avec son efficace système Start & Stop. On déplorera pourtant que Skoda ait choisi de doter sa Rapid d’une boite mécanique à 5 rapports quand toutes les concurrentes ou presque offrent le 6ème rapport. Le poids contenu (1,2t) du modèle et la disponibilité du TDi permettent des relances correctes tandis que le châssis nous apparaît plutôt équilibré. L’insonorisation est cependant à peaufiner même si le TDi se montre plus doux avec nos oreilles qu’autrefois. Clairement pas la version la plus passionnante à conduire, mais une bonne voiture pour faire de la route.

rapid 12

La 2nde version de mon essai se montre bien plus convaincante. Ou plutôt, bien plus à mon goût. La Rapid Spaceback a en effet droit au très agréable 1.4 TSi 122 ch avec boite DSG 7 rapports qui équipe bon nombre de modèles du groupe. Et là, c’est une toute autre voiture que l’on conduit. La direction, revue, est précise et le duo moteur/boite efficace avec des relances franches et sans à-coups. Bref, on prend du plaisir à mener la voiture sur les petites routes de la montagne noire et, malgré la pluie qui n’aura pas cessé durant l’essai, la voiture reste très sécurisante grâce notamment à de nouveaux réglages de suspension par rapport berline. On déplorera toujours cependant un petit effet de pompage des suspensions, une caractéristique commune à tous les modèles de la gamme Skoda.

Le verdict :

rapid 13

Skoda réussit sa première incursion dans le segment des compactes sans pour autant que la Rapid Spaceback ne marque les esprits aussi fortement que les Fabia, Octavia, Yéti et Superb en leur temps. La berline tchèque se montre convaincante avec des motorisations modernes et sobres, une habitabilité appréciable et un rapport prix/équipement compétitif. Pour la ligne, tout est question de subjectivité. Banale dans un simple gris, elle devient séduisante avec une couleur pimpante et le pack Style. Achat rationnel par excellence, la Rapid Spaceback ne déchaînera pas les passions mais saura devenir une agréable compagne de route. On regrettera cependant que Skoda fasse l’impasse sur quelques équipements indispensables dans une auto du XXIème siècle (détecteurs de pluie et de luminosité, signature lumineuse à LED,…) d’autant plus quand ils sont disponibles sur d’autres modèles de la gamme. Alors cette Rapid Spaceback permet-elle d’adopter un nouveau regard sur Skoda? Pas nécessaire pour tous ceux qui connaissent les Skoda d’aujourd’hui et toutes ses qualités. Suffisant pour les autres certes, mais la (bonne) surprise sera alors leur réaction en essayant un Yéti, une Octavia ou une Superb, trois véhicules plus aboutis encore!

Notre choix : Skoda Rapid Spaceback 1.4 TSi DSG Style Plus (24 105€).

Les plus : rapport prix/équipements compétitifs, motorisations modernes, Start & Stop en série, habitabilité/coffre, comportement routier, design séduisant avec pack Style…

Les moins : … mais ligne plus passe-partout sans pack Style, lacunes d’équipements, agrément de conduite sur TDi, confort de suspension en retrait.

rapid 14

Crédit photos : Arnaud Taquet.

Remerciements aux équipes Skoda : Xavier Benoit, Clément Lefèvre et Aurélie Levesque.

Auteur: Frédéric

Partager cet article sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *