Essai Skoda Yéti : Le crossover version Simply Clever!

S’il est bien un crossover “différent”, c’est le Skoda Yéti. Dès sa sortie, le véhicule a surpris, et ce, à plus d’un titre. Un segment sur lequel on n’attendait pas forcément Skoda, un look atypique et un positionnement sur deux segments, entre un Nissan Juke et un Qashqai. Le public a vite adhéré mais la concurrence s’est renforcée. Skoda a donc décidé de remanier quelque peu son best-seller afin qu’il s’intègre mieux dans la nouvelle gamme tout en profitant à plein du succès grandissant des crossovers. Un Yéti rentré dans le rang ou un compagnon pour des week-ends imprévisibles telle que le dit la publicité? J’ai passé un week-end avec l’abominable voiture des neiges pour vérifier!

Prévoyez des week-ends imprévisibles?

L’une des particularités de ce nouveau Yéti, c’est qu’il propose deux versions : le Yéti classique, orienté SUV urbain et une version Outdoor qui, comme son nom l’indique, est plus orientée baroudeur avec quelques artifices esthétiques supplémentaires. Il est vrai que sur un marché des crossovers où les 2 roues motrices sont légions, le Yéti propose sur certaines versions une vraie transmission intégrale et que celle-ci représente près de 40% du mix en France! Un joli succès que le constructeur a décidé de mettre en avant au travers d’une publicité qui positionne clairement son Yéti comme un véhicule pour la famille et les loisirs :

Image de prévisualisation YouTube

Une publicité plutôt réussie car elle ajoute une bonne dose d’humour et de fun, deux mots qui ne viennent pas forcément à l’esprit quand on pense Skoda. La signature produit “Prévoyez des week-ends imprévisibles” positionne également le Yéti comme le bon compagnon à tout faire! C’est ce que nous allons voir…

Abominable voiture des neiges?

DSCF1215

Lorsque Skoda a dévoilé les premiers clichés de son Yéti restylé, on a pu lire partout le même commentaire : “le Yéti rentre dans le rang“. Entendez-par là qu’en perdant ses deux gros anti-brouillards avants ronds rouant sur les phares, il perdait un peu de sa personnalité. Si j’appréciais ce détail stylistique, la nouvelle face avant ne me déplait pas. Surtout, jugeons le Yéti dans son ensemble : et là, personne ne peut dire que ce soit une voiture banale! Surtout dans cette robe bicolore rouge/noire et les jantes diamantées noires de notre modèle d’essai, un coeur de gamme Ambition agrémenté de quelques options. Car oui, l’une des forces de la gamme Skoda et du Yéti en particulier, c’est la personnalisation! Quel constructeur vous propose jusqu’à 5 teintes de toit différentes et des couleurs “originales” comme notre rouge mais aussi du orange ou encore du bleu électrique?

DSCF1217

Pas grand monde…Et disons le, c’est plutôt réussi esthétiquement. Avec son aspect massif dans une taille contenue, sa carrosserie bicolore et ses touches d’aluminium, le Yéti en impose. A la fois sérieux, dynamique et agrémenté de quelques touches originales, le Yéti n’est pas passe-partout. Preuve en est ce passant observé depuis mon balcon qui s’est attardé presque dix minutes à faire le tour du véhicule, le décortiquant sous tous les angles pour découvrir, surpris, le nom Skoda sur le hayon arrière! Et oui, pour reprendre l’un des anciens slogans de la marque tchèque, les temps changent! De quoi regretter que la signature lumineuse à LED soit réservée seulement à la version haut de gamme Elegance car cela achèverait parfaitement la ligne et le cachet du véhicule…

DSCF1199 DSCF1220 DSCF1198 DSCF1200

Petit dehors, grand dedans!

interieur

A l’intérieur, Skoda n’a pas bousculé son Yéti. Ce dernier conserve la même planche de bord mais se dote d’un nouveau volant aussi beau que pratique car toutes les commandes y sont bien placées et intuitives. Pour le reste, on retrouve l’atmosphère sérieuse, bien finie et un peu triste de la précédente mouture à l’ergonomie plutôt soignée hormis un GPS placé un peu trop bas! Heureusement que le rappel de direction dans l’ordinateur de bord permet de ne pas trop quitter la route des yeux pour s’orienter! Le Yéti fait le plein d’astuces “Simply Clever” chère à la marque et se transforme presque en monospace avec l’ingénieux système VarioFlex des sièges arrières, de nombreux rangements et même des tablettes type aviation! Le siège passager avant se rabat, le coffre bénéficie d’un double fond réversible et même une poubelle amovible qui peut se placer dans les vide-poches! Très pratique! Dommage que ces astuces “simply clever” soient facturées 190€. Ca n’a rien d’onéreux mais comme il s’agit de la signature de marque, il serait logique que cela soit de série!

DSCF1206 DSCF1212 DSCF1209 DSCF1202

Heureusement, certaines astuces sont de série comme la très pratique lampe amovible et le casier de rangement pour bouteilles du coffre. Reste que le Yéti bénéficie d’une excellente habitabilité y compris aux places arrières. Un tour de force des ingénieurs Skoda car le véhicule reste très compact (4,22m). Mais ils ne peuvent pas non plus faire de miracle et le coffre de 416 litres se montrera un peu faible pour transporter toutes les affaires d’une famille, il faudra faire des choix! Sur notre modèle d’essai Ambition, l’équipement est satisfaisant avec une clim auto, les jantes alu, un ordinateur de bord très pratique (qui se commande facilement à partir des commandes sur le volant), le bluetooth, le radar de stationnement… Notre véhicule d’essai était agrémenté du GPS et de la caméra de recul, une nouveauté inaugurée par le Yéti. Mais pour le raffinement ultime, il faudra passer à la version haut de gamme Elegance vraiment suréquipée… mais pas forcément donnée! Ou par la liste des options si vous souhaitez bénéficier des équipements à la mode comme le park assist ou le démarrage sans clé. C’est aussi comme ça que vous pourrez rendre l’habitable plus lumineux avec un toit en verre panoramique et ouvrant. Dommage qu’il coûte si cher (1100€)!

Yéti des villes, Yéti des champs…

DSCF1196

Puisque le Yéti nous promet des week-ends imprévisibles, j’ai programmé un essai qui l’est tout autant. Quitter Paris direction la campagne et après, nous verrons! Justement, en récupérant le Yéti au parc Skoda dans Paris, c’est le moment de tester comment le véhicule se comporte en milieu urbain. Et clairement, le Yéti est dans son élément. La motorisation 2.0 TDi 110ch affiche des relances franches au feu rouge tandis que la direction se montre très maniable. D’allure cubique, le crossover tchèque à l’avantage d’offrir une bonne visibilité dans la circulation et sa compacité est clairement un atout lorsqu’il s’agit de se garer. Avec les radars de recul et la caméra, c’est un jeu d’enfant!

La ville, c’est bien, la route, c’est mieux! Aussi, me voilà parti pour deux heures d’autoroute direction le Centre de la France. Et là, si le Yéti fait montre d’un certain dynamisme, cette motorisation d’entrée de gamme avoue quelque peu ses limites, le Yéti se transformant alors en sage voiture de famille. Il n’aura aucune peine à vous mener à 130km/h tout au long du trajet (régulateur de vitesse enclenché) mais pour plus de confort dans les reprises en cas de dépassement, passer à la motorisation supérieure TDi 140 sera conseillé surtout si vous êtes chargés. Surtout, on s’étonne que, pour faire baisser le bruit et la consommation, Skoda n’est pas mis une boite 6 vitesses – qu’on cherche car personnellement, je n’ai plus l’habitude des boites 5- alors même que le cousin VW Tiguan en est doté!

DSCF1221

Enfin arrivé, on peut alors tester ce Yéti sur des petites routes de campagne. Et là, il retrouve toute son agilité. La tenue de route se veut rassurante mais il accepte aussi de se laisser malmener sans broncher. On a d’ailleurs plus l’impression de conduire une berline qu’un véhicule haut sur roues, les mouvements de caisse étant parfaitement maîtrisés. Le compromis confort/tenue de route est bon et le phénomène de pompage des suspensions très fréquents sur les véhicules Skoda -et plus généralement les voitures du groupe VW- est largement atténué. Bref, le Yéti est un agréable compagnon de route! Le passage à la pompe ne gâchera pas le tableau, le TDi 110 faisant plutôt preuve de frugalité en affichant une consommation moyenne inférieure à 6l tout au long de notre périple alors même qu’on n’a pas ménagé le crossover!

Le verdict :

Si la mise à jour du Yéti est assez timide, c’est tout simplement car le crossover Skoda est très bien né et qu’il n’avait donc pas besoin d’évoluer beaucoup pour rester compétitif. Original et agréable esthétiquement, futé avec ses nombreuses astuces, correctement fini, équipé et motorisé, le Yéti se montre convaincant. De par sa taille “rebelle” car à cheval sur deux segments, il saura séduire ceux qui trouvent les Captur et 2008 trop petits tout en hésitant à franchir le pas d’un crossover compact type Kuga ou Qasqhai qui ont fortement grandi! Il offre d’ailleurs des prestations similaires à ces véhicules, un joli tour de force des ingénieurs Skoda. On restera bluffé par l’habitabilité et la tenue de route, un peu moins par le confort sonore et quelques mesquineries d’équipements (absence d’USB de série, boite 5 vitesses sur certains moteurs, pack Simply Clever en option,…) compte tenu d’un tarif moins compétitif que sur d’autres modèles de la gamme. Rien de grave cependant, le Yéti fait partie des réussites du segment : ses aspects pratiques séduiront la famille tandis que son esthétique et son plaisir de conduite valoriseront le conducteur. Bref, contrat rempli, pas de publicité “mensongère” et une Skoda qui, malgré quelques défauts, compte réellement à l’heure du choix!

Les + : style original, personnalisation extérieure, habitabilité généreuse, comportement routier, performances et consommations satisfaisantes, astuces “simply clever” utiles au quotidien.

Les – : lacune d’équipements (usb, pack simply clever, équipements hi-tech en options…), capacité du coffre un peu juste, intérieur triste, boite 5.

Modèle essayé : Skoda Yéti 2.0 TDi 110 4×2 Ambition avec options (GPS, caméra de recul, pack simply clever, jantes 17 bicolores 17 pouces, concept bicolore toit/rétros,…) : 26 605€

Auteur: Frédéric

Partager cet article sur

1 commentaire

  1. Possesseur d’un Yéti depuis presque un an, c’est notamment votre essai qui m’a décidé à franchir le cap “Skoda” et je ne suis pas déçu. J’ai opté pour la motorisation diesel 140 ch et c’est un régal à conduire. De plus, ma concession Skoda assure un excellent service. Pourquoi dépenser plus?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *