Nouveau Renault Espace : ne l’appelez pas Grand Austral

Nouveau Renault Espace. Après une phase de teasing, Renault vient de dévoiler la sixième génération d’Espace. Mais cet Espace est-il encore un Espace? La cinquième génération d’Espace avait déjà quitté le monde en perte de vitesse des purs monospaces, sans pour autant totalement devenir un SUV. C’est désormais chose faite puisque cet Espace est présenté comme le “nouveau grand SUV 5 ou 7 places”. Bon choix? On en parle.

Les raisons de se réjouir

Dire que la cinquième génération d’Espace a fait une carrière discrète est un euphémisme. Plus vraiment monospace, pas totalement SUV, elle avait vraiment marqué un tournant pour le modèle le plus haut de gamme du constructeur au Losange. Preuve des efforts consentis par Renault à l’époque : Mercedes avait aidé donner un coup de main à son allié français d’alors. Las… l’Espace n’a pas vraiment trouvé son public. On peut donc se réjouir de voir arriver une nouvelle génération alors qu’il y a encore peu, on pensait la lignée Espace définitivement finie.

Film de lancement du nouveau Renault Espace, avec un excellent remix du tube “Spacer”.

Reprenant à son compte le célèbre slogan “bien dans son époque” de la Twingo, ce nouveau Renault Espace a fait sa mue pour coller aux goûts des clients : on découvre donc un SUV aux lignes plutôt dynamiques et réussies. Mieux : il s’équipe d’une motorisation hybride essence de 200 ch. Une première pour l’Espace. Le modèle reste par ailleurs fidèle au transport de troupe en pouvant toujours embarquer jusqu’à 7 passagers. Renault promet une habitabilité à la hauteur du “nom” Espace, alors même que le modèle a perdu 14 cm et surtout minci de 215 kg! Un bon point pour la consommation et les émissions. 

Le plein de technologie dans un habitable qui respire la qualité.

L’Espace a toujours représenté le modèle le plus abouti et luxueux de Renault. Il est aussi le seul qui a donné de la crédibilité à Renault aux yeux de la clientèle premium. Que ce soit en aides à la conduite comme en connectivité, l’opus 2023 embarque donc à son bord toute la technologie disponible dans la gamme Renault. Rien ne manque et les plus exigeants seront servis. L’Espace séduit aussi par son habitabilité, ses rangements. Pas moins de 39 litres disséminés dans tout l’habitacle. 

Lire aussi  Nouvelle Renault 5 : Revolution is a french think
Toit panoramique et habitabilité : deux points forts du nouveau Renault Espace.

Les raisons de douter

Sixième génération d’Espace ou Grand Austral?

Le modèle est bien né. Incarne-t-il pour autant “l’Espace”? Pas vraiment. Bien sûr, il va y avoir débat. L’Espace devait-il devenir un SUV? De mon point de vue, oui. C’est d’ailleurs le seul point négatif que j’avais relevé lors du lancement de la précédente génération. Il n’était pas encore assez SUV. Aussi, je pense que transformer l’Espace en SUV est une bonne chose pour assurer la survie de l’Espace. Sauf que l’Espace a toujours incarné le haut de gamme Renault. Et ici, malgré les qualités évidentes du modèle, l’Espace n’a plus rien d’exclusif. La plupart des gens y verront un Austral allongé. Car soyons clair : Renault n’a ni plus ni moins fait qu’appliquer la recette à succès des duos 3008/5008 ou encore Tiguan/Tiguan AllSpace. Avec sans doute l’erreur la plus colossale : vouloir nier la filiation entre les deux véhicules en reprenant le nom symbolique d’Espace. On aurait bien vu en l’Espace 6ème génération un beau SUV haut de gamme au design exclusif. Ici, on a simplement affaire à un Austral (voir l’excellente publicité Renault Austral). Dommage car le modèle est sans doute, comme son petit frère, pétri de qualités. Mais pas celles de l’Espace. 

Grand confort, mais disparition des sièges arrières indépendants. Tant mieux pour le poids. Tant pis pour la modularité.

Car l’Espace a perdu ses principaux atouts. Le côté premium au sein de la gamme, on l’a dit. Mais également sa modularité. Ainsi, c’en est fini des 3 sièges arrières indépendants alors qu’un Peugeot 5008 en dispose. Idem pour les immenses toits ouvrants panoramiques qui sont remplacés par un simple toit fixe. Clairement, et peut-être à cause du budget, Renault n’a fait que copier les choix de Peugeot pour le 5008. Quelques détails esthétiques différenciants… que Peugeot avait ensuite gommé avant même le restylage du modèle, pour réduire encore les coûts. Ou encore réserver à son modèle les moteurs – ici LE moteur – le plus puissant. Pour la finition “Esprit Alpine“, chacun jugera. De mon point de vue, c’est déjà un mauvais choix sur l’Austral. Donc cela passe encore moins sur cet Espace. Coller deux noms aussi importants – Alpine et Espace – sur un même modèle. Il fallait oser. Même si, bien sûr, ce sont surtout les puristes qui seront agacés…

Lire aussi  Nouvelle Renault 5 : Revolution is a french think
Nouveau Renault Espace Esprit Alpine : deux noms mythiques pour la première fois accolés…

Oui et non

Alors ce nouveau Renault Espace, on valide ou pas? Je suis partagé : je valide le modèle en tant que dérivé du bien né Austral. Je valide ainsi le principe d’un SUV au design moderne. Hybride, habitable et offrant un bon contenu technologique. Mais diable, pourquoi ne pas l’avoir simplement affilié à l’Austral ? Diable, pourquoi tous ces éléments de langage voulant le présenter comme le nouveau fleuron de Renault. Si le fleuron du Losange est un simple dérivé 7 places d’un SUV compact, c’est bien triste! Qui plus est quand on reprend le slogan “le vrai luxe, c’est toujours l’Espace”. Décevant. Maintenant, c’est le marketeur automobile qui parle. Le marketeur dirait que Renault fait bien de conserver le nom d’Espace dans sa gamme. Et d’en faire un SUV. 

Renault Austral et Peugeot 5008 : même combat !

Soyons d’ailleurs honnête : il est déjà arrivé dans l’histoire automobile que des véhicules changent de concepts sans que cela leur soit nuisible. Bien au contraire. Il n’y a qu’à voir le succès d’une Mercedes Classe A, petit monospace devenu, après deux générations, une berline compacte à succès. Idem alors pour la finition “Esprit Alpine”. Gageons que ceux qui seront déjà prêts à franchir le pas vers cet “Espace” qui n’en a plus que le nom, ne seront pas bien choqués que leur Espace soit “Esprit Alpine”. Quand un véhicule est bien né et dispose de bonnes qualités, les clients ont tendance à très vite oublier. D’autant que la “clientèle Espace“, disons le franchement, n’existe plus.
Mais dommage de ne pas être allé au bout du concept en proposant un vrai SUV inédit haut de gamme pour faire perdurer le nom Espace. Et pas seulement une version longue de l’Austral qui ne veut pas se l’avouer. Pas merci l’absence de budget…
Dans de cas, messieurs dames de Renault, si nous sommes d’accords Renault Grand Austral, c’est pas top, pourquoi ne pas avoir choisi Renault Austral Espace pour cette version longue? C’eût été peut-être un bon compromis et un choix plus malin non? 😉

A lire aussi

Interview d’Arnaud Belloni, Global Chief Marketing Officer Renault

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.