Voiture connectée : les français pas encore convaincus…

Kantar TNS s’est intéressé aux comportements de plus de 8 500 possesseurs de véhicules connectés à travers l’Europe, l’Amérique du Nord et la Chine et révèle les résultats de cette enquête “Connected Car”. Et le moins que l’on puisse dire c’est que si on parle à longueur de journée de la “voiture connectée”, les conducteurs français ne sont pas encore totalement convaincus de son utilité.

La problématique semble posée : l’offre de connectivité proposée ne répond peut-être pas aux besoins des automobilistes. Car plus de la moitié d’entre eux déclare qu’ils seraient prêts à payer pour des services connectés qui correspondent à leurs attentes. Ce qui n’est pas le cas à date.

En effet en France, seuls 47% des français sondés déclarent voir un réel intérêt à avoir une voiture connectée. C’est 16 points de moins que les résultats globaux de l’étude! Malgré les investissements importants consacrés par les constructeurs, qui mettent beaucoup en avant la connectivité dans leur communication, ces derniers semblent peiner à convaincre les usagers. Si 74% des français ayant un véhicule dit connecté utilise “au moins une fonctionnalité connectée de leur voiture“, plus du quart ne les utilise pas… ou ignore tout bonnement leur existence! De plus, 58% des conducteurs français qui ont eu accès aux services connectés au moment de l’achat de leur véhicule n’envisagent pas ou ne savent par s’ils renouvelleraient leur choix lors d’un futur achat.

Les constructeurs automobiles se disputent le marché en différenciant leurs offres grâce à des technologies et des services de plus en plus sophistiqués“, commente Karen Tartour, Directrice de l’Expertise Automobile de Kantar TNS. “Pour autant, tous les services inclus dans les packages ne sont pas forcément valorisés ni même utilisés par les clients.”

Connectivité = navigation?

Au final, ce qui semble retenir l’attention des automobilistes, ce sont les applications liées à la navigation et l’info-trafic comme Waze. En France, 56% des conducteurs sont prêts à payer pour des services de navigation avec trafic en temps réel et géo-localisation du véhicule. Ca reste moins cependant qu’au niveau mondial (67%).

Sans grande surprise, ce sont les automobilistes de marques premium qui adhèrent le plus aux fonctionnalités connectées : ils sont 64% en France à être prêts à payer.

Connectivité et Sécurité?

Les automobilistes font relativement confiance aux constructeurs sur la sécurité des données personnelles :  42% des Français interrogés font confiance aux marques automobiles concernant le respect des données privées alors qu’ils ne sont que 9% à faire confiance aux entreprises telles que Google et Facebook!

Mais c’est surtout sur la sécurité à proprement parlé que les constructeurs vont pouvoir capter votre attention : 32% des français utilisateurs des fonctionnalités connectées montrent un intérêt pour les outils connectés pouvant améliorer la sécurité des conducteurs et des passagers. La vraie carte à jouer pour se démarquer serait-elle celle-ci?  Karen Tartour précise : “C’est l’expérience qui est finalement le plus grand vecteur d’achat et de valorisation des services connectés. Les constructeurs automobiles doivent donc en faciliter l’usage en proposant des services simples, intuitifs et en trouvant des solutions pour aider les clients au moment où ils en ont besoin.

L’enquête démontre aussi que certaines fonctionnalités de nos voitures sont superflues. Ainsi, ci-dessous, voici la classification des souhaits des automobilistes quant à la connectivité :

Au final donc, tout ce qui peut être maitrise de la voiture par commandes vocales ou applications de divertissements ne font pas l’unanimité. Autre révélation intéressante : la voiture autonome. Si la majeure partie des sondés en ont entendu parlé, ils sont par exemple 55% en France à “ne pas être intéressés”. C’est quatre fois plus qu’en Chine où la voiture connectée semble beaucoup plus plaire! L’étude révèle d’ailleurs que les conducteurs chinois sont les plus “technophiles” du monde!

Méthodologie de l'étude Kantar/PwC : étude online réalisée du 6 juillet au 27 août 2017 auprès de 8 576 individus de 13 pays dont l'Amérique du Nord (Etats-Unis / Canada), la Chine, l'Europe (Allemagne, Espagne, France, Hollande, Italie et Royaume-Uni) et les pays Nordiques (Danemark, Finlande, Norvège et Suède), possesseurs de smartphone ayant acheté une voiture neuve ou d'occasion possédant des fonctions connectées (sans nécessairement les utiliser). Toutes les marques de voiture ont été intégrées à l'étude, ce qui représente 67 marques de voitures différentes dans l'étude.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire