#MocheDansLes90s : Quand ŠKODA joue habilement sur l’auto-dérision!

Lancée peu avant la rentrée, le 29 août, instantanément sur Twitter, Facebook, Instagram et YouTube, la campagne virale #MocheDansLes90s est sans aucun doute la réalisation digitale la plus réussie du moment! Car oui, SKODA doit se défaire de son image – plus du tout justifiée – de véhicules pas toujours sexy. Il est vrai que les SKODA d’aujourd’hui non plus grand chose à voir avec celles – pas toujours très jolies – des années 1990… Et finalement, nous sommes pareils! Car il nous suffit de retomber sur une photo de l’époque pour se remémorer la musique “Dance”, des tenues colorées et des coupes de cheveux qu’on n’oserait plus du tout porter! Surtout, si vous aviez 20/30 ans dans les années 1990, vous êtes aujourd’hui dans la cible des acheteurs automobiles… et donc SKODA, en vous rappelant votre physique “pas toujours facile” de ces années-là vous touchera forcément!

Gros succès d’ailleurs pour la vidéo – drôle et à réalisation faussement négligée pour coller à l’esprit 90′-  qui totalise déjà plusieurs millions de vues en additionnant les différentes plate-formes, dont pas moins de 600K sur Twitter!

Le film, qui se termine par une vue du SUV 7 places KODIAQ sorti l’an passé, permet de découvrir “le nouveau visage” de la gamme SKODA. Il s’agit d’une création originale de l’excellente agence Rosapark pour la filiale française du constructeur. Belle réussite qui s’inscrit dans la continuité du film viral #MissionToMars dont Clément vous avait parlé au printemps dernier!

Une question se pose alors : Et vous, étiez-vous moches dans les années 1990?  😉

Lire aussi  SKODA ENYAQ iV : Si j'avais su...

Comme le dit la légende qui illustre le film : “Personne ne vous jugera si vous vous reconnaissez dans ce film. Et surtout pas nous. #MocheDansLes90s”.

Via SKODA, Rosapark.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.