Essai Volvo EX30 : La Volvo nouvelle ère qui va plaire

Chez Volvo, il n’y a pas de plan B. Le constructeur suédois fonce à toute vitesse vers le 100% électrique. Une nouvelle ère que le constructeur a voulu marquer par deux lancements majeurs : en se renouvelant par le haut, avec le SUV de luxe Volvo EX90, et par le bas puisque le constructeur investit pour la première fois le segment B avec son premier SUV premium compact, la nouvelle Volvo EX30. “Petite taille mais grande intelligence” dixit le slogan publicitaire du modèle. Essai dans les Alpilles de ce SUV électrique aux grandes ambitions afin de vérifier s’il est à la hauteur.

Volvo EX90 et Volvo EX30

Volvo EX30 : Petit SUV, grandes ambitions

Grandes ambitions car, en France, le EX30 devrait très vite devenir le véhicule le plus vendu de la gamme. Pas moins de 7000 Volvo EX30 seront immatriculées en 2024, et bien plus encore l’an prochain. D’ailleurs, actuellement produit en Chine, le SUV compact verra sa production rapatriée en Europe bientôt. Rien à voir avec le bonus écologique cela dit, dont le EX30 est désormais privé. Comme l’indique Yves Pasquier-Desvignes, Président de Volvo Car France : “la production de l’EX30 en Europe répond à une logique industrielle de produire au plus près de là où la demande sera la plus élevée. On ne décide pas de changer la localisation de la production d’une voiture pour bénéficier du bonus écologique, car on ne sait pas même s’il existera encore“. Logique, et important de le préciser. 

Une clientèle inédite

Aujourd’hui, EX30 est un véhicule de conquête. Près de 70% des clients viennent d’autres marques. Il bouscule aussi le mix habituel du constructeur car les particuliers représentent 80% des 3500 commandes déjà enregistrées. Historique pour Volvo sur notre marché. L’âge moyen des acheteurs dépasse les 60 ans sur le segment, mais la marque entend abaisser ce seuil, notamment grâce à ses loyers attractifs. L’EX30 plaît aux femmes et aux couples avec un ou deux enfants, comme seconde voiture du foyer. 

Une vraie Volvo ?

Volvo EX30, une vraie Volvo

Mais revenons-en au Volvo EX30. S’il marque une nouvelle ère pour les produits Volvo, reconnait-on la marque suédoise au premier coup d’oeil ? La réponse est oui. Que ce soit par ses phares à LED dont le design “marteau de Thor” est modernisé, ses feux arrières en hauteur réinventés en deux parties distinctes ou son pilier C proche du XC40, l’EX30 est bien une Volvo. Qui reprend également la possibilité d’opter pour une teinte bicolore avec un toit et des montants noirs, comme le XC40 (devenu désormais EX40 en 100% électrique). Pour les gimmicks familiaux, il reprend aussi le principe des portes très creusées dans leur tiers bas pour accentuer son côté SUV dynamique.

Nouveau Volvo EX30

Emancipation esthétique ?

Au-delà de reprendre les codes du design Volvo en les modernisant, le petit dernier s’émancipe de la famille par quelques détails réussis. A commencer par des passages de roues très marqués qui débordent sur le capot. Ou un nouveau dessin de jantes qui allient aérodynamisme et esthétique, le tout en bi-ton. Bien campé sur une monte de 19 pouces (20 en option), notre Volvo EX30 a de l’allure, ce que confirmeront des passants durant notre essai.

Volvo EX30 sur route : posé et dynamique !

Dans les économies, on regrette que le petit SUV limite son nuancier à seulement 5 teintes, dont les originales Jaune Floral et Bleu Nuage. Dixit Alexandre Brune, Chef de Produit Volvo EX30, “il s’agit du nuancier de lancement. Volvo ne s’interdit pas de l’enrichir.” On espère car on verrait bien ce EX30 avec d’autres couleurs Volvo telles que le rouge fusion, le bleu fjord ou le vert sauge.

Volvo EX30 sur route : une belle allure

Au final, sur le chapitre esthétique, ce nouveau Volvo EX30 a de l’allure. Beaucoup d’allure.

A bord : une vraie Tesla Volvo

A l’intérieur, les bonnes impressions se confirment. Avec un sentiment étrange et pourtant pas désagréable. D’un côté, on reconnait bien une Volvo. Et de l’autre, on semble intégrer un nouvel univers qui rappelle forcément Tesla, de par son côté épuré et techno. C’est d’ailleurs un point sur lequel, Marc Debord, Directeur Communication de Volvo, insiste. Avec la Volvo EX30, la marque “dévoile une toute nouvelle ergonomie, différente de la gamme actuelle. Pour les clients Volvo, il faut un petit temps d’adaptation. Mais les premiers retours des clients EX30 sont très positifs“. Et c’est vrai que l’ergonomie est nouvelle. Plus de compteurs en face de soi, mais une grande tablette tactile en position verticale de 12,3 pouces. L’EX30 se passe ainsi de commandes physiques pour la plupart des fonctionnalités. 

Intérieur chaleureux et fait de matières recyclées pour le Volvo EX30

Basée sur Android, l’interface se montre efficace et rapide, plutôt intuitive même si certaines commandes, qu’on aimerait trouver facilement, sont cachées dans les menus. C’est le cas du Park Pilot Assist par exemple, une aide au stationnement convaincante mais qu’il faut aller chercher…  Les clients Tesla ne seront par contre pas dépaysés. Le placement des informations en reprend le principe, ici verticalisé. En haut, les informations de conduite. Au centre, la navigation et les différents menus qui peuvent s’alterner. En bas, des raccourcis rapides et l’accès aux applications. L’absence d’affichage tête haute et de rappel de la vitesse face au conducteur obligent à tourner la tête pour suivre sa vitesse. Rien de dérangeant, mais cela vous demandera un petit temps d’adaptation. Attention à ne pas tourner la tête trop longtemps, sinon, l’alerte de vigilance, dont le détecteur est placé face à vous, vous rappellera vite à l’ordre. 

Qualité Volvo et respect de l’environnement

Là où l’on retrouve l’univers Volvo, c’est surtout dans l’ambiance à bord. La marque se targue de faire appel à de nombreux matériaux recyclés. Ainsi, environ 30 % des éléments décoratifs sont en plastique recyclé, tout comme les revêtements, qui sont également renouvelables. Ceci explique en partie l’absence de plastiques moussés. L’ensemble est toutefois original, soigné et bien construit. Volvo a choisi de peaufiner quelques détails pour renforcer l’impression de qualité, comme les solides poignées de porte ou la barre Harman Kardon (en finition Ultra) d’une puissance totale de 1040 watts !

Des poignées de porte soignées à bord du Volvo EX30

Si on peut critiquer le nuancier, à l’intérieur, le EX30 dispose de pas moins de 4 atmosphères. Si notre essai s’est fait à bord d’un intérieur Céleste (siège clair et planche de bord avec le fameux plastique moucheté noir étoilé recyclé), c’est l’intérieur Brume qui obtient mes suffrages. A la fois chaleureux et élégant, il renforce le côté premium du SUV suédois. Segment oblige, certains détails de finition s’éloignent toutefois des Volvo habituelles, avec des plastiques facilement rayables, notamment dans les divers vide-poches.

Un son signé Harman Kardon à bord du Volvo EX30

Petit dehors, grand dedans ?

S’il mesure 4,23m, le Volvo EX30 se montre plutôt habitable et confortable pour 4 adultes. On ne se sent pas engoncés, que ce soit à l’avant comme à l’arrière. On profite par ailleurs d’un vaste toit vitré qui va au-delà des appuie-têtes arrières. Les enfants vont adorer ! Le SUV suédois fait le plein de rangements, même s’ils sont parfois déroutants. Pas de boite à gants face au passager, celle-ci est déportée au centre de la planche de bord. L’immense accoudoir qui sépare le conducteur de son passager avant dispose aussi de nombreux rangements et intègre même les commandes de lève-vitres.

Notons que Volvo a repris ici l’ergonomie pas aisée des Volkswagen en remplaçant les lève-vitres arrières par un bouton de commutation des commandes avants. Bof… mais qui ouvre encore les vitres arrières me direz-vous? A l’arrière aussi, les rangements sont présents, mais on peste là aussi contre l’emplacement peu ergonomique des lève-vitres, qu’il faut aller chercher à l’arrière de l’accoudoir central. On a limité la longueur de câble ! Mais on trouve en contre-partie des prises USB-C tandis qu’à l’avant, on rechargera via l’induction. Avec 318 litres, le coffre est dans la moyenne basse. Globalement satisfaisant, mais les meilleurs de la catégorie sont plutôt aux alentours de 400 litres. 

Twin Motor Performance : 428 chevaux dans un B-SUV !

Place maintenant à l’essai routier. D’abord avec la version “image”, qui ne devrait représenter, chez nous, que 10% des ventes. Twin Motor Performance, c’est son nom. Elle dispose de 428 chevaux, deux moteurs électriques (un sur chaque essieu) et réalise ainsi le  0 à 100 km/h en 3,6s ! Volvo annonce 450 km d’autonomie en cycle mixte, cette version bénéficiant de la plus grosse batterie.

Essai Volvo EX30 sur route

Et les performances sont bien là ! Vous ne trouverez pas petit SUV plus efficace sur le marché. Volvo a soigné la tenue de route, imperturbable, et sur les routes qui nous mènent en Camargue, le plaisir de conduite est bien présent. Les mouvements de caisse sont bien maîtrisés, le confort de suspension agréable mais avec une telle puissance, on aurait apprécié de pouvoir bénéficier d’une direction plus ferme. Malgré l’enchainement des virages durant notre parcours retour qui nous conduit aux Baux de Provence, la Volvo EX30 ne bronche pas. On roule en toute sécurité, comme à bord de toute Volvo. Il y a d’ailleurs un mot qui ressort : l’agilité. Et ça, c’est plutôt nouveau pour le constructeur suédois. On prend un vrai plaisir à conduire cet EX30 !

Reste à savoir si on a besoin d’autant de puissance dans un véhicule compact ? Pour le commun des automobilistes, non. Mais l’électrique a lancé cette course à la puissance. Volvo joue le jeu. 

Essai Volvo EX30 sur route

Un coeur de gamme convaincant

La suite de notre essai nous conduit à prendre le volant de la version Single Motor Extended Range. En finition intermédiaire Plus, il s’agit, à ce jour, de la version la plus choisie par les clients français. Elle dispose déjà de 272 ch et abat le 0 à 100 en 5,3s ! Cette version ne démérite donc pas, même si, bien sûr, en prenant son volant après la Twin Motor Performance, il manque un petit quelquechose. Cette version se montre convaincante là aussi, un brin joueuse et toujours très sécuritaire sur les petits routes de l’arrière pays. Le EX30 confirme donc : il est vraiment plaisant à conduire.

Autonomie : Volvo annonce la vraie couleur

Avec une autonomie annoncée de 475 km, cette version frappe fort. Une autonomie qui, d’ailleurs, durant nos différents essais, nous a agréablement surpris. Pas du genre à ménager les véhicules durant des essais, on notera une précision d’autonomie annoncée par Volvo proche… de la précision de l’horlogerie suisse ! Pour la version Twin Motor Performance, Volvo annonce une consommation mixte homologuée de 17,5 kWh/100 km et 450 km d’autonomie. A l’issue de notre parcours, qui a mêlé un peu de ville, un peu d’autoroute et beaucoup de nationales, notre EX30 affiche une consommation de 18,6 kWh/100 km sur un trajet de 220 km. Et nous sommes revenus avec encore 47% d’autonomie soit 214 km. Tout cela est très proche des valeurs annoncées. Comme à son habitude, Volvo ne se revendique pas le meilleur, mais tient les engagements et les chiffres annoncées à ses clients. On aime ! Concernant la recharge, nous ne l’avons pas testé. La marque annonce un temps de 26 minutes pour passer de 10% à 80% avec recharge rapide CC à 175 kW, la batterie affichant une capacité nominale de 69 kWh.

Un rapport qualité / prix bien placé… pour un véhicule premium

Premium, le Volvo EX30 démarre à 37 500€, et fait désormais l’impasse sur le bonus écologique. En finition Start, Volvo oblige, il fait déjà le plein d’équipements sécuritaires. En Twin Motor Performance Ultra toutes options, il culmine à 55 140€. Pas donné ! Mais le Volvo EX30 sera surtout financé en leasing et s’affiche à des loyers pour le moins compétitifs. Dans sa version la plus vendue, Plus Single Motor Extended Range, il s’affiche à 45 000€. L’un de ses seuls concurrents électriques, le DS 3 E-Tense 156 ch, démarre à 41 700€ et est à 45 150€ en finition coeur de gamme Esprit de Voyage en étant moins puissant, moins équipé et offrant moins d’autonomie. Son autre concurrent, cousin conçu sur la même plateforme, le Smart #1, s’affiche à des prix similaires. Sans offrir ni la même qualité de fabrication, ni la même image… et, pire, il semble ne pas avoir bénéficié de la même mise au point côté châssis !

La Renault Megane en ligne de mire ?

Renault Megane E-Tech 100% électrique : principale cible du nouveau Volvo EX30 ?

Il trouvera aussi sur sa route le vieillissant et cher Audi Q2, non disponible en électrique. Ou le nouveau Lexus LBX hybride qui débute à 34 300€ et propose un coeur de gamme à plus de 40 000€… cher pour une Yaris Cross rebadgée ! Autrement dit, le Volvo EX30 est bien placé par rapport à ses concurrents, et a tendance à en offrir plus que les autres pour moins cher. Un premium… raisonnable en somme ! par son allure dynamique, ce EX30 n’est pas forcément à voir comme un SUV. Plus je le regarde, plus je me dis qu’une de ses cibles est finalement la Renault Megane E-Tech 100% électrique qui affiche des dimensions et prestations similaires. A version et équipements proches, la française n’est pas beaucoup moins chère. Un bon point pour le Volvo, même si la française conserve, pour le moment, un bonus écologique… en France.

Bilan essai Volvo EX30 : Une Volvo nouvelle ère qui va plaire

Séduisant ce Volvo EX30 ? Assurément. A la hauteur de son blason ? Egalement. Compact à l’extérieur et confortable à l’intérieur, offrant des prestations de haut niveau, ce Volvo EX30 ne pêche que par quelques détails de finition (d’économies?). Agréable à conduire, confortable, bien équipé (mais on aimerait tout de même un affichage tête haute), il annonce une nouvelle ère chez Volvo qui devrait être à la hauteur des ambitions du constructeur. Coup de coeur pour ce petit SUV aux grandes ambitions qui pourrait enfin faire décoller le segment des B-SUV premium. A découvrir, essayer… et adopter !  

Bonus : détails et autres easter eggs essai Volvo EX30

A lire aussi concernant Volvo

Volvo : Bienvenue en Frandinavie

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.