Renault Rafale : la vraie Renaulution

Renault Rafale, la vraie Renaulution. Il est le vrai premier véhicule de la Renaulution. Comprenez par là, le premier véhicule qui a été décidé par les nouvelles équipes conduites par Luca de Meo et entièrement designé par Gilles Vidal. Il est donc celui qui annonce l’avenir de la marque Renault. Ce nouveau Rafale est donc un modèle très important pour Renault. 

Renault Rafale aux côtés de l’avion Caudron-Renault Rafale

Renault Rafale : Renault se réinvente dans le segment D

Le constructeur n’a donc pas mégoté sur sa présentation, plus de neuf mois avant sa commercialisation. Reveal depuis le salon international de l’aéronautique du Bourget, un lieu atypique mais ici particulièrement bien choisi pour dévoiler CE véhicule. Car le Rafale puise son nom et son storytelling dans l’histoire de Renault, et qu’il a aussi fallu un peu négocier avec Dassault. Pour marquer le coup de ce que sera “le nouveau Renault”, ce premier véhicule devait avoir un côté “wahou”. C’est pourquoi il s’agit d’un SUV Coupé, du segment D,  de 4,71 m de longueur. De quoi largement faire oublier l’échec de la Talisman dans ce segment en allant vers une silhouette qui plait beaucoup plus à la clientèle. Et qui sera ainsi le fer de lance de toute une nouvelle gamme à venir.

Renault Rafale : le premier marqueur de l’ère Gilles Vidal

Une Peugeot? C’est ce que laisse sous entendre certains commentaires sur le web. Moi je n’y vois pas cela. Mais j’y vois une “Gilles Vidal”. Bref, une Renault qui ne ressemble pas à une Renault des dix dernières années. Et…qu’est ce que ça fait du bien! Renault se réinvente enfin, après un cycle  Laurens van den Acker qui, même s’il a eu quelques coups de crayon de talent, a bien trop duré. Ce Renault Rafale, c’est une vraie stature et une rupture stylistique. Finie les Renault agréables mais trop joviales, trop rondes. Place à des lignes sculptées, des flancs très travaillés et une vraie recherche d’expressivité. 

Ce Renault Rafale affiche des phares fin et technologiques, une calandre extrêmement travaillée qui valorise le logo comme un véritable emblème. Un profil sportif sans en faire trop. Et un arrière ni trop simple ni trop complexe. Le tout a une vraie assise sur route, du dynamisme et quelque chose de totalement inattendu pour une Renault. Bref, côté style, le Renault Rafale coche toutes les bonnes cases. On aime. 

Renault Rafale : cockpit et business class

A bord, les équipes ont sans doute eu une enveloppe budgétaire plus limitée. L’intérieur se rapproche des Austral et Espace mais ici les détails comme la poignée aéronautique prennent sens. SUV de segment D, le Rafale soigne encore plus la qualité avec, même, un inédit revêtement en ardoise. 

Lire aussi  DS x Antoine de Saint-Exupéry

On notera d’autres détails soignés, sur la version Esprit Alpine, comme le “A” rétro-éclairé dans les sièges ou les sublimes surpiqures “bleu, blanc, rouge”. Attention chers amis de Renault, on connait vos mauvaises habitudes de lancer des véhicules avec plein de détails soignés qui sont vite supprimés et rationalisés en cours de vie. On espère que ça ne sera pas ici trop vite le cas.
Dubitatif sur le label “Esprit Alpine”, je trouve qu’il fait sens ici. Et qu’il semblerait que les designers aient eu la possibilité de lui donner des vraies caractéristiques distinctives.

A l’arrière, c’est la Business Class, avec deux passagers qui seront très à l’aise et bénéficieront même d’un original accoudoir facilitant l’usage du smartphone. Enfin, même si on ne comprend pas pourquoi Renault s’entête à ne pas proposer de toit ouvrant, la marque dévoile, en partenariat avec Saint-Gobin, l’inédit toit “Solar Bay” qui peut s’opacifier sur plusieurs niveaux, remplaçant avantageusement le traditionnel store à enrouleur. 

Renault Rafale : plaisir de conduite et le plein de techno

Plaisir de conduite, voilà une expression qui n’est pas synonyme de Renault. Sauf si on pense aux véhicules RS, qui font désormais partie de l’histoire ancienne. Mais c’est également sur ce territoire que le Losange veut de plus en plus aller. On en a eu un bon aperçu en conduisant un Renault Austral E-Tech full hybrid qui distille plaisir et agrément. Ce Rafale devrait aussi être un modèle du genre, annonçant un châssis dynamique et, outre la motorisation E-Tech full hybrid 200 ch bien connue, un inédit modèle de 300 ch, 4 roues motrices hybride rechargeable est annoncé pour mi-2024. Notons par ailleurs que la dernière version des 4 roues motrices 4-Control est aussi de la partie. Enfin, une trentaine d’assistances à la conduite sont présentes.  Bref là encore, Renault coche de nombreuses bonnes cases. 

Lire aussi  Nouvelle Renault 5 : Revolution is a french think

C’est en cherchant plus haut qu’on se réinvente

Publicité de lancement Renault Rafale

Avec le Renault Rafale, le constructeur fait plus que jamais le lien entre son passé et son avenir. En témoigne le très beau film de lancement qui explique aussi pourquoi ce nouveau modèle, marqueur du “nouveau Renault”, s’appelle Rafale. Et une page dédiée explicative et intéressante à lire.
Saluons aussi le claim publicitaire qui parlera à tous – et qui me parle particulièrement en ce moment – “c’est en cherchant plus haut qu’on se réinvente” qui démontre que Renault à oser dépasser ses limites pour créer ce véhicule qui doit définitivement remettre la marque française sur la voie du succès. Au vue du design et des qualités du modèle sur le papier… c’est bien parti ! 

A lire aussi : interview d’Arnaud Belloni, Global Chief Marketing Officer Renault

Interview d’Arnaud Belloni, Global Chief Marketing Officer Renault

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.