Affaire Renault : épilogue…

Lundi 11 avril, Renault a tenu un Conseil d’Administration extraordinaire afin d’examiner les conclusions des deux missions d’audit demandées par Carlos Ghosn, PDG de Renault et Philippe Lagayette, Président du Comité des comptes et de l’audit. Des missions conduites par la direction de l’audit interne et par le cabinet Bearing Point chez Renault, du 14 mars au 8 avril 2011. Ces audits ont mis en lumière ce que l’on savait déjà : de grands dysfonctionnements au sein du premier constructeur français. Des “cafouillages” qui ont été étalés sur la place publique avec l’éviction de 3 cadres accusés à tort d’espionnage!

Les 3 hommes, jetés en pâture aux médias, ont accepté un arrangement financier avec Renault. Par ailleurs, la marque est parvenue à un accord avec  Philippe Clogenson concernant le préjudice qu’il a subi à l’occasion de son licenciement en 2009. Ce dernier sera de retour chez Renault à compter du 2 mai 2011 en qualité de directeur du business development de Renault Consulting. Sacrés rebondissements!

De nombreux hauts cadres vont sauter à commencer par Patrick Pélata, directeur général délégué aux opérations de Renault. Rappelez-vous : il avait déposé sa démission il y a quelques semaines. Une démission refusée par Carlos Ghosn… qui continue de soutenir son DG (et c’est tout à son honneur) qui quitte Renault pour prendre d’autres fonctions chez…. suspense…. Nissan! D’autres changements sont attendus avec la création d’un véritable Comité d’Ethique. Des missions d’information visant à renforcer le dialogue avec les salariés et l’Etat vont également être lancées.

Carlos Ghosn, a déclaré à l’issue du Conseil d’administration : « Ce Conseil d’administration extraordinaire tourne une page douloureuse de l’histoire de Renault. Au-delà des cadres concernés, tous les salariés du Groupe ont souffert de cette crise. C’est la raison pour laquelle de profonds changements ont été apportés afin de rétablir la confiance dans l’entreprise. Patrick Pélata va quitter Renault sans pour autant quitter le Groupe. Je le remercie pour son action au service de Renault et de l’Alliance. Ses compétences restent un atout pour le Groupe. »

Via Renault.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire