Top 10 annonceurs plurimédias 2020 : l’automobile chute logiquement

Les constructeurs automobiles figurent régulièrement en bonne place au sein du classement des plus gros annonceurs de France. Parmi eux, logiquement, nos constructeurs tricolores Renault, Peugeot et Citroën. Renault ayant été pendant de nombreuses années n°1, avant de se faire détrôner par la grande distribution. Avec Lidl puis E. Leclerc. S’il est trop tôt pour faire le bilan de l’année 2020, Kantar Media vient de publier son top 100 des annonceurs de janvier à septembre 2020. Et il a forcément de gros changements.

Forte baisse des investissements dans l’automobile

Le premier confinement, qui avait réduit les ventes automobiles à zéro, a forcément eu un impact. Renault, Peugeot et Citroën ont fait des coupes dans leurs budgets de communication. Si Renault n’a diminué ses investissements médias que de seulement 5%, les cousins PSA ont eu réduit drastiquement la voilure. De plus d’un tiers précisément. Parmi les coupes opérées, sans grande surprise : la TV, qui reste le média le plus cher. Et l’affichage extérieur. Logique, les gens n’ont pas eu le droit de sortir dehors pendant plusieurs mois. Communiquer dans la rue devenait donc moins important. Enfin le cinéma, les salles ayant été fermées. Chaque constructeur perd des places au classement. On notera d’ailleurs dans ce classement que Renault semble perdre la première place. Mais il s’agit en fait de la première place sur la période étudiée (janvier à septembre). Car au cumul 2019, Renault n’était pas premier mais bel et bien déjà deuxième. 

Mieux au 2ème confinement?

Si nous n’avons pas le détail du Top 100, Kantar confirme que cette forte diminution des dépenses médias se constate pour l’ensemble du secteur automobile. Tous les constructeurs ont été touchés et adaptés leurs plans médias en conséquence. Hors secteur automobile, on constate que la grande distribution a maintenu ses investissements. Avec une forte progression d’Aldi qui s’est remis à communiquer (avec une campagne remarquée par ailleurs). Et d’autres acteurs qui ont “profité” de la période. Le Ministère de la Santé, fort logiquement. Et les services de télévision à la demande. Ou de livraison à domicile! Restera maintenant à connaître le classement sur l’année. Le second confinement aura forcément un impact. Même si, pour le coup, les constructeurs automobiles ont, pour la plupart, maintenu leurs investissements, réorientant leur communication sur la vente en ligne comme Peugeot Direct. Ou cherché à rassurer leurs clients comme Renault et Citroën

Lire aussi  Mobilité durable : les distributeurs accélèrent (1ère partie)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.