Le storytelling par Chrysler

Ca n’est un secret pour personne, Chrysler est en convalescence, sous les soins du bon Docteur Marchionne, l’administrateur du groupe Fiat. Pour se donner du courage, ou rassurer les inquiets quant à son futur, la marque s’est lancée récemment dans le storytelling. Zoom sur cette campagne intitulée “Arrive in style”.

Mais qu’est-ce que le storytelling me direz-vous? Peut-être ne connaissiez-vous pas le terme, mais le storytelling en lui-même, si. C’est simplement une méthode de communication qui s’apparente à faire la promotion d’un produit, d’une marque en racontant une histoire. Le fait de s’appuyer sur des techniques narratives permet de renforcer l’adhésion de l’auditeur au discours qui lui est raconté. Car lui raconter une histoire lui procure un sentiment de proximité avec la marque.

Quand une marque veut fêter un événement connu de tous (les 125 ans de Mercedes dernièrement par exemple) ou se rapprocher de son public, le storytelling est la méthode de communication adéquate.

Alors quand on s’appelle Chrysler, qu’on vient de passer des jours difficiles (la crise des Big Three) mais qu’on veut montrer qu’on est debout et qu’on compte bien aller de l’avant, on utilise le storytelling. Histoire aussi de rappeler aux américains que Chrysler fait partie de leur Histoire et de leur vie, eux qui achètent de plus en plus européen, japonais ou coréen.

Pour 2011, Chrysler dévoile le “nouveau Chrysler” au travers de cette vidéo plutôt de bon goût, entre passé et promesses d’un futur meilleur :

 

Comme vous pouvez le constater, ce film évoque l’Histoire américaine et s’interroge : “Qu’est-il advenu du style ? Où est passé le glamour ? Il n’y a pas si longtemps, l’Amérique avait tout ça… (…) Quand on arrivait, on arrivait avec style. Chez Chrysler, nous croyons qu’il est temps de réanimer le rêve américain, de regagner en style, en confiance. La fierté est une sentiment merveilleux. Nous pensons qu’il faut concevoir des voitures plus aspirationnelles. Une fois de plus, arrivons avec classe…”.

Clairement, cette vidéo, diffusée sur le web, durant le dernier Salon de Détroit et qui passe aussi sur les écrans américains depuis quelques jours souhaite montrer Chrysler sous son meilleur jour. Un jour nouveau, avec en fers de lance les trois nouveautés de la gamme (200, 300 et Town & Country) mais qui fait tout de même appel au passé. En somme, après des années d’errance, d’égarement, Chrysler veut redevenir un des symbôles du bon goût américain (si, si, ca existe). Pour preuve, la voix off n’est autre que celle d’Adrien Brody, l’un des acteurs du moment les plus réputés pour son élégance. C’est un détail, mais cela a son importance et participe au cachet de ce spot, dont les contrastes sombres, les jeux de lumière et le dynamisme renforcent la qualité de la réalisation.

Un spot qui s’inscrit parfaitement dans la continuité des voeux du groupe Chrysler pour l’année 2010. L’idée est proche, mais en 2011, le groupe va mieux et a, semble-t-il, plus de moyens! Voici toutefois le spot, très storytelling dans l’esprit, de l’an passé :

L’avis du marketeur :

 Voilà un bien joli spot qui m’a, par ailleurs, permis de vous parler du storytelling, pratique de com’ que j’affectionne… quand c’est bien fait. Une publicité d’autant plus nostalgique que nous ne la verrons jamais en Europe puisque Chrysler disparait cette année du Vieux Continent. A moins que Lancia, qui représente aussi le bon goût à l’italienne, et qui aura bientôt tous les modèles du film dans sa gamme (avec juste le logo qui change, pas plus) ne la recycle. Après tout, Chrsyler avait l’an dernier repris la pub du Mur de Berlin réalisée par la marque italienne à son propre compte. Et puisque désormais l’avenir est commun entre les deux marques, Marchionne ne serait pas à ça près…

Via Chrysler, Youtube, AM.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire