Essai Peugeot 308 : Concentrée sur VOS sensations?

Après six ans de bons et loyaux services et une carrière en demi-teinte, la Peugeot 308 est renouvelée par… la nouvelle Peugeot 308! Mais, hormis le nom, tout change. Nouvelle plate-forme, nouveaux moteurs, design et équipements inédits, la Peugeot 308 a pour ambition d’intégrer le Top 3 des ventes européennes. Tout en affichant une véritable montée en gamme, la Peugeot 308 veut également remettre le produit au cœur de la décision d’achat en offrant de nouvelles sensations de conduite. Bref, une voiture que Peugeot positionne comme “concentrée sur VOS sensations”! La nouvelle Lionne tient-elle toutes ses promesses? Je suis allé le vérifier en terre sochalienne…Verdict.

Sochaux : le berceau du Lion.

Comme pour l’essai du 2008, Peugeot nous a concocté un parcours entre la Franche Comté et l’Alsace. La première étape de notre périple nous emmène en effet de l’aéroport de Mulhouse à l’usine de Sochaux, lieu où est produite la nouvelle 308. C’est d’ailleurs dans l’usine que s’effectue la conférence de presse de la nouvelle venue, entourée de ses aînées. Une manière pour Peugeot de réaffirmer en cette période trouble, son attachement à produire en France et particulièrement dans la région où le constructeur est le premier employeur. D’ailleurs, une visite rapide du musée de L’Aventure Peugeot nous met dans l’ambiance. Un endroit où nous retournerons à coup sûr tant le Conservateur est passionné et passionnant!

Un plan de com’ sensationnel?

Pas évident d’obtenir de Peugeot une quelconque information sur le plan de communication de lancement de cette nouvelle 308 et son coût. Tout juste obtient-on que “c’est un lancement majeur du même acabit que la 208“. Autrement dit, Peugeot se doit de rendre sa nouvelle star visible partout : affichage, TV, radio, digital, mailing et e-mailing, le réseau est revenu de Berlin -lieu de présentation de la voiture aux concessionnaires- séduit et mobilisé. Le lancement de la 308 coïncide par ailleurs avec un week-end Portes Ouvertes en France et le salon de Francfort. Bref, à moins d’habiter sur Mars ou vivre au fin fond du maquis corse, vous ne pouvez pas rater l’arrivée de la 308!

Image de prévisualisation YouTube

Peugeot a choisi une signature modèle –“Concentrée sur vos sensations”– volontairement axée sur le plaisir de conduire, une des véritables caractéristiques distinctives de la marque depuis des décennies. Le spot publicitaire, très réussi, est, comme nous l’avait annoncé Peugeot, la suite du film de marque “Design & Driving”. On découvre d’ailleurs que quelques images sont communes et on adhère -et adore- la montée progressive des frissons jusqu’à la conclusion du film par le mot “voilà” qui semble devenir un -excellent- gimmick audio pour les fins de pub Peugeot. On notera par ailleurs que quelque soit le pays de diffusion, le mot reste prononcé en français. La French Touch selon Peugeot? Le label “Origine France” est par ailleurs largement mis en avant, du moins dans l’Hexagone…

Design…

La nouvelle 308 n’a plus rien à voir avec sa devancière. Plus compacte, moins haute, elle en impose pourtant beaucoup plus. Pourquoi? Ses nouvelles proportions la rendent immédiatement mieux posée sur la route. A l’inverse d’autres voitures qui font dans le design très expressif voire caricatural pour se faire remarquer, la 308 se dote d’une allure générale classique et non dénuée d’élégance.

Mieux, c’est dans les détails que la 308 s’apprécie et, au fur et à mesure qu’on la regarde, on découvre sans cesse de petites choses stylistiques très travaillées et séduisantes. On retrouve ainsi une Peugeot élégante, raffinée qui affirme son originalité par petites touches comme avec ses phares full LED qui lui confèrent un vrai regard ou les 3 griffes de ses feux arrières qui la rendent immédiatement reconnaissable de nuit comme une Peugeot! Plus on la regarde, plus on l’apprécie…. Comme il le fait désormais avec bonheur, le Lion a également soigné la gamme de jantes alliages, toutes plus réussies les unes que les autres. Un détail diront certains, un point primordial pour beaucoup afin de “finir” l’esthétique de la voiture. (Cliquez sur les miniatures pour agrandir)

En tout cas, le design de la nouvelle 308 semble plaire, c’est en tout cas ce que nous avons pu constater durant ces deux jours d’essai…

Design… (intérieur)

C’est à l’intérieur que la nouvelle Peugeot 308 étonne le plus. Sa planche de bord adopte en effet une nouvelle architecture baptisée i-Cockpit. Elle reprend le petit volant et les compteurs hauts inaugurés par la 208 et y ajoute une console haute et un grand écran tactile de 9,7 pouces qui regroupe toutes les commandes de la voiture, de la climatisation à la navigation en passant par les réglages de la voiture. Cela pourra dérouter au début mais au final, on s’y habitue vite et on apprécie cet univers épuré. On aurait juste apprécié que quelques commandes primordiales (température de la clim par exemple) reste sur la console centrale afin de pouvoir les utiliser sans avoir à parcourir des menus et donc quitter les yeux de la route. La qualité est bien au rendez-vous avec de nombreuses touches d’aluminium disséminées un peu partout dans l’habitacle. La partie haute de la planche de bord est moussée, de même que les contre-portes y compris à l’arrière ce qui est rare dans la catégorie. Si l’intérieur peut être intégralement noir, je vous conseille vivement de choisir l’ambiance “Guérande” avec une planche de bord bicolore noire/grise claire et des sièges assortis. C’est particulièrement réussi visuellement, la 308 jouant la carte du raffinement.

Elle adopte ainsi une qualité de finition à la hauteur de ses concurrentes allemandes et les matériaux ont été sélectionnés avec soin. Coupons tout de suite court aux idées reçues : oui, quelques détails de finition pourraient encore être améliorés mais seuls les journalistes pointilleux et emprunts à la mauvaise foi le remarqueront. La grande concurrente de la 308 -que je prends un malin plaisir à ne pas citer!- n’est elle non plus pas exempte de tout reproche. Les premium font peut-être un peu mieux, mais à quel prix??? Disons le, la 308 n’a pas à rougir et elle impose de nouveaux standards dans la production française. 508, 208 et 2008 avaient déjà initiés la tendance chez Peugeot et on ne peut que s’en réjouir de cette montée en gamme bienvenue! La 308 dispose de nombreux rangements à commencer par une très vaste boite à gants et elle ne néglige pas les aspects pratiques même si l’accoudoir central, après vous avoir pincé les doigts quelques fois, vous dissuadera alors de l’ouvrir!

Elle fait aussi le plein de technologies embarquées puisque outre son grand écran tactile, la 308 reçoit l’arsenal à la mode en ce moment : frein de parking automatique, accès mains libres, caméra de recul, contrôle d’angle mort, radar anti-collision, Park Assist ou encore le système Peugeot Connect Apps, la clé 3G prenant cette fois place dans la boite à gants. Tous ces équipements savent se rendre indispensables au quotidien -alors qu’avant on s’en passait bien- sauf le Peugeot Connect Apps… Si le système fonctionne bien à l’arrêt, il est long à charger dès lors que la voiture roule : on a croisé un certains nombres de radars -pardon, de zones à risque- avant que l’application ne se mette en fonction. A peaufiner donc… Mais la 308 est une vraie voiture connectée puisque Peugeot lancera prochainement deux applications qui lui seront dédiées : la première sera une sorte de guide d’utilisateur rapide tandis que la seconde permettra de contrôler un certain nombre de commandes du véhicule. On en reparlera en temps voulu 😉

& Driving!

Après avoir fait le tour du propriétaire, nous voilà partis pour plusieurs centaines de kilomètres au volant de la belle. Confiant, Peugeot a prévu un parcours long : durant les 2 jours d’essais, nous aurons effectué en effet près de 400 km! Autoroute, route, ville, nous avons parcouru les routes d’Alsace et de Franche Comté de long en large… sans jamais se lasser! Dès les premiers tours de roue, on est séduit par le petit volant et la direction précise. Pas besoin d’une forte puissance, on a l’impression de communiquer avec la route et les premiers sourires apparaissent. Finies les voitures aseptisées qui inhibent toute sensation, la 308 communique avec son conducteur. Très récente, la plate-forme EMP2 s’avère être une réussite. La tenue de route est excellente et malgré quelques freinages tardifs et des virages pris un peu trop brusquement, la 308 ne bronche pas et ne fait même pas appel à l’ESP. Les ingénieurs de PSA peuvent être fiers de leur châssis. Dotée de jantes de 17 et 18 pouces (comme c’est la mode), on aurait pu craindre pour le confort de la voiture. Il n’est en rien et c’est également une bonne surprise. Même avec les très belles jantes diamantées Saphir de 18 pouces, le confort de la 308 est de haut niveau.   A notre disposition, les motorisations diesel e-HDi 115 (qui représentera le gros des ventes en France), essence 1.6 THP 156 et, plusieurs mois avant sa commercialisation, le diesel BlueHDi 150. Afin de tester au mieux le châssis tout en prenant le maximum de plaisir annoncé par Peugeot, nous avons privilégié la motorisation THP 156... et nous avons bien fait! Performant, silencieux, ce moteur sied parfaitement à la 308 et la voiture enchaîne les lacets avec brio sur les routes des Vosges. Même si nous nous arrêtons quelques fois pour profiter du paysage, on a à chaque fois hâte de repartir et de conduire jusqu’à la tombée de la nuit!

Les relances sont franches, la boite de vitesses se manie avec précision et virage après virage, le sourire ne décroche pas. On est par contre agacé par le système GPS plutôt imprécis et qui nous a, à plusieurs reprises, éloigné de notre route. Le bloc e-HDi 115 permet déjà de prendre du plaisir tout en se posant d’ores et déjà comme l’un des blocs les plus sobres de la catégorie. Merci une nouvelle fois aux ingénieurs qui ont réduit le poids de la 308 de près de 140 kg par rapport à sa devancière et qui la place parmi les plus légères des compactes. Si vous voulez allier performance et diesel, attendez le printemps prochain pour acquérir la versionBlueHDi 150 que nous avons pu tester en avant-première. Et là, clairement, la 308 pousse fort! Encore plus performante que le THP 156, cette version se veut très souple et vive, un vrai régal! On regrettera juste qu’elle soit bruyante mais les équipes de Peugeot nous ont confirmé travailler ce point pour l’améliorer avant la commercialisation. Courte -4,25 m- la 308 est également très maniable. Je vous le confirme pour avoir fait un peu de ville avec mais surtout pour avoir dû rapidement manœuvrer dans la circulation afin de reculer dans la cour d’un particulier pour prendre la photo ci-dessous, le tout devant un motard qui s’était arrêté pour admirer la Lionne!

Le Verdict :

Peugeot a fixé un objectif ambitieux à sa nouvelle 308 : intégrer le Top 3 européen des ventes. Objectivement, la 308 a tous les atouts pour y parvenir. Synthèse de ce qui se fait de mieux sur le segment, elle affiche une excellente qualité de fabrication, un design sobre mais élégant, les équipements technologiques à la mode… Et elle y ajoute des caractéristiques typiques de la maison Peugeot : une tenue de route et un confort exemplaires. “Concentrée sur vos sensations” est un slogan qui lui va bien car la 308 replace réellement le plaisir au cœur de l’expérience tout en offrant de l’émotion, que ce soit au travers de sa ligne (plus originale en vrai et dans les détails qu’en photo) que de son habitacle très moderne et raffiné. Bien entendu, elle n’est pas parfaite (écran tactile qui manque encore de réactivité, habitabilité arrière moyenne, palette de motorisations insuffisante au lancement) mais on lui pardonne bien volontiers. On espère par contre que Peugeot continuera de la faire évoluer régulièrement comme le fait la concurrence tout au long de sa vie commerciale et ne tombera pas dans son travers habituel de rationalisation… on espère alors une 308 GTi, une 308 R, une version SW, une XY et des motorisations plus puissantes! Soyons un peu chauvin et ne boudons pas notre plaisir, cette nouvelle 308 est une voiture très bien née et qui, si elle remporte le succès qu’elle mérite au vue de ses qualités, intégrera le podium des compactes sans difficulté. Dans la cible des acheteurs, je pourrai bien faire partie des acquéreurs si je venais à changer de voiture! En tout cas, la voiture m’a séduit. On notera par ailleurs un point important qui ne jouera pas sur le succès mais qui fait tout de même plaisir à voir : la fierté des équipes Peugeot pour leur nouveau bébé, que ce soit durant ses essais ou sur les réseaux sociaux.

Les + : style extérieur élégant, habitacle original et raffiné, confort et tenue de route exemplaires, plaisir de conduite réel, équipements technologiques, rapport prix/prestations.

Les – : services Peugeot Connect Apps pas encore au point, prix de certaines options (610€ la peinture métal! 490€ le démarrage mains libres!), palette de coloris intérieurs et extérieurs trop réduite, GPS peu intuitif.

Plus de photos dans notre galerie Facebook!

Merci à l’ensemble de l’équipe Peugeot et aux autres blogueurs pour cet excellent moment passé en Franche Comté. Une mention toute particulière pour Thierry Peugeot, Président du Conseil de Surveillance de PSA qui nous a fait l’honneur d’être présent durant cet essai et qui s’est montré très disponible pour répondre à nos sollicitations.

Auteur: Frédéric

Partager cet article sur

6 commentaires

  1. Votre essai vient rejoindre tous les commentaires

    Répondre
    • Bonjour stronger,

      Libre

      Répondre
    • Dans le liste des (petits) moins j’ajouterai les d

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *