Rien ne résiste à la nouvelle Peugeot E 308

Nouvelle Peugeot E 308. Promise au lancement du modèle en 2021, la version 100% électrique de la Peugeot 308 arrive en concession. La Peugeot 308 3ème du nom est donc une des rares voitures compactes à être disponible en essence, diesel, hybride rechargeable et électrique. De quoi, pour chacun, trouver la motorisation qui correspond à son utilisation. 

Peugeot E 308 : Une 308 presque normale

Cette nouvelle Peugeot E 308 reprend à son compte la nouvelle motorisation 115 kW (156 ch) du groupe Stellantis, associée à la nouvelle batterie de 54 kWh (51 kWh utiles). Un duo qu’on retrouve sur le Peugeot 2008 restylé et bientôt sur la petite soeur E 208. Et bien entendu, sur plusieurs modèles du groupe. Contrairement à Renault ou au groupe Volkswagen, la stratégie de Stellantis n’est pas de créer des modèles électriques spécifiques. Mais plutôt de motoriser électriquement les véhicules de la gamme existante. Un choix intéressant, car, s’il y a quelques années, les acheteurs de véhicules électriques aimaient se distinguer, ce n’est plus le cas aujourd’hui. 

Rien ne lui résiste

Ainsi, cette nouvelle Peugeot E 308 ressemble à ses soeurs thermiques et PHEV. Pas grand chose ne les distingue, hormis un badge “E” et bien sûr, quelques interfaces à bord. La 308 conserve donc sa belle allure, qui séduit toujours autant. L’allure, qui fait d’ailleurs partie de l’ADN de Peugeot et sur lequel le constructeur renforce, avec l’émotion, sa communication. C’est sous cet angle que la publicité pour la Peugeot E 308 aborde cette nouvelle version. “Rien ne résiste à la nouvelle Peugeot E 308”, pas même une caméra de surveillance qui se met à la suivre partout, rien que pour pouvoir la filmer. 

Lire aussi  DS x Antoine de Saint-Exupéry
publicité nouvelle Peugeot E 308

Conçue par OPEN, la filiale d’Omnicom spécialement créée pour Peugeot, la campagne de lancement reprend quelques anciens codes de communication de Peugeot. Ce qui fait plutôt plaisir, après quelques publicités du Lion pas forcément réussies. La marque et son agence ont choisi de mettre surtout en avant la plastique avantageuse de la 308 qui, deux ans après son lancement, plaît toujours autant. Ce n’est d’ailleurs qu’en fin de spot qu’on découvre qu’il s’agit de la version électrique. 

Peugeot E 308 : Ambitions et tarifs élevés

Fort du succès de la Peugeot E 208, le constructeur, confiant, semble avoir de belles ambitions pour son E 308. Au point de la faire démarrer à un tarif plutôt corsé de 44 350€ (bonus non déduit). Il est vrai que cette motorisation n’est commercialisée qu’avec des versions plutôt hautes, Allure et GT. Et une série spéciale de lancement First Edition full options. Mais comme souvent, cette voiture ne sera pas achetée telle quelle mais plutôt en leasing. Et dans ce cadre, elle démarre alors à 320€ par mois avec apport. Quant à la version First Edition, elle propose un leasing sur 49 mois à 500€ / mois. Avec 410 km en cycle WLTP, la E 308 affiche une autonomie plutôt moyenne, qui devrait tourner autour des 300 km dans la réalité. D’autant que les 156 ch ne sont disponibles qu’en mode sport. Et que la recharge rapide ne va pas au-delà de 100kW. 

Nouvelle Peugeot E 308 First Edition

Au final, au-delà de la publicité, on apprécie que la E 308 conserve le design réussi de la 308 classique. Et conserve aussi toutes ses qualités de confort, de technologie et de tenue de route. Mais à ce tarif élevé, ses caractéristiques semblent moyennes eu égard de la concurrence assez dense, Renault Megane E-Tech en tête… ou Tesla Model 3, qui est désormais bien moins chère, en offrant plus de puissance et d’autonomie. A voir comment la clientèle accueille cette proposition d’ici quelques mois. Notons par contre un atout de taille cette 308 électrique : elle existe en version break SW. Hormis la MG 5 et sa cousine Opel Astra, elle est alors sans concurrence pour le moment dans cette carrosserie. 

Lire aussi  Nouvelle Renault 5 : Revolution is a french think
Peugeot E 308, disponible en berline et SW

Toujours plus séduisante

L’arrivée de la E 308 est l’occasion pour Peugeot de mettre un peu à jour la gamme de la 308. Ainsi, deux nouvelles teintes, le blanc Okénite et le gris Selenium, toutes deux en provenance de la Peugeot 508 PSE, font leur apparition au nuancier. Comme ses cousines thermiques et PHEV, la E 308 est produite en France, dans l’usine de Mulhouse. 

A voir aussi

Peugeot 408 : le langage de l’attraction

1 Commentaire

  1. Alors que Renault arrive à mettre en scène un storytelling général à la marque et particulier à chaque spot/voiture, on est obligé de constater que chez Stellantis la com’ est carrément défaillante, sans cohérence de groupe, de marque, sans histoire ni émotion. La comparaison est dure avec Renault …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.