Symbioz entre habitation et voiture à horizon 2030 !

Comment vous voyez-vous dans 10 ans?
Voici une question à laquelle Renault a apporté une réponse lors du dernier salon automobile de Francfort en présentant le concept Renault Symbioz, ambassadeur de sa vision sur la connectivité et l’intégration de l’automobile dans notre vie quotidienne. L’occasion pour nous de faire un point sur les solutions proposées par la marque au losange dans ce domaine.

Génération hyper-connectée, les écrans ont investi nos foyers et notre environnement. Pour peu que le sujet vous intéresse, vous n’êtes pas passé à côté de toutes les études tentant de démontrer comment la technologie et la digitalisation nous déconnectent de la vie réelle en nous rendant de plus en plus anxieux et asociaux. Et pourtant, dans certains cas, elles peuvent nous permettre de nous recentrer sur nos valeurs et notre famille. Comment me direz-vous ?

Prenons un exemple qui nous intéresse particulièrement ici : un français moyen passera au cours de sa vie environ 3 ans et 10 mois dans sa voiture (étude de CSA Research pour Citroën). Reflet de notre vie privée, la voiture communicante est aujourd’hui au cœur de nombreuses recherches relatives au secteur automobile et nécessite la collaboration de marques issues d’industries très différentes: TomTom, LG, Ubisoft, Devialet, IAV ou encore Sanef, par exemple, ont collaboré avec Renault pour innover dans ce domaine et développer SYMBIOZ.

SYMBIOZ, une première mondiale pour la présentation d’un concept car…

Afin de distiller sa vision du futur, Renault avait déjà fait fort en 2016 avec la présentation de son concept TreZor au Mondial de l’Automobile de Paris. Le concept n’était pas passé inaperçu et avait marqué les esprits pour de multiples raisons.

Le Salon de Francfort 2017 permet à la marque de dévoiler SYMBIOZ. A lui seul, rien de révolutionnaire : le véhicule s’inscrit clairement dans le nouveau cycle de design de la marque initié par TREZOR. Sans trop entrer dans les détails, on notera les phares avant avec leur signature LED en forme de « C » désormais bien connue, même sur les récents modèles de la marque. Nouveauté, cette forme orne désormais également la poupe du véhicule.

De profil, les portières à ouverture antagonistes invitent à prendre place à bord de l’habitacle au design épuré et futuriste, sans pour autant tomber dans la science fiction. Néanmoins, le poste de pilotage prend très vite un aspect secondaire lorsque les quatre sièges sont modulés en mode ‘Mind Off’ ou conduite autonome.

C’est justement grâce à ce mode de conduite autonome que les constructeurs entendent recréer du lien social à bord de leurs véhicules, en utilisant la connectivité et la digitalisation. Ainsi, pour Renault, la voiture s’affiche comme un lieu serein, personnalisable et adapté à tous facilitant le vivre ensemble – Symbioz vient du Grec Ancien « symbiosis » qui signifie « vivre ensemble ». Intéressant et dans l’air du temps mais néanmoins rien de révolutionnaire puisque le Volkswagen I.D. Buzz,présenté à Genève en mars, voire même le Citroën Xanae de 1994, proposaient une modularité similaire.

Pourtant Renault marquera bien les esprits avec SYMBIOZ en s’imposant comme la première marque automobile à présenter de concert un véhicule et un habitat connecté. La marque propose donc au public un concept de vie global où le véhicule ne sera plus relégué, dans le meilleur de cas, dans le garage à proximité de l’habitation mais prendra bien place au cœur de notre espace vital pour en devenir, selon Renault, un complément ou une extension de notre maison.

Image de prévisualisation YouTube

« Nous ne pouvons plus imaginer un véhicule sans penser à l’écosystème qui nous entoure », assure Laurent van der Acker, Directeur du Design Industriel du Groupe Renault. A la fois cabane vitrée pour se détendre et profiter de l’environnement extérieur lorsqu’elle est perchée sur le toit, pièce à vivre traversante lorsqu’elle positionnée au milieu du salon en configuration ouverte ou bureau privatif en configuration fermée, SYMBIOZ présente donc plusieurs facettes pour quiconque acceptera rentrer dans son lieu de vie un véhicule possiblement souillé par les kilomètres parcourus. Ce dernier point nous laisse quelque peu perplexes et, dans un cadre beaucoup plus futuriste, avait été considéré par Hyundai dans la conception de son Mobility Vision dévoilé au CES 2017 de Las Vegas.

Alors certes, cette présentation est très flatteuse pour la marque, mais nous restons tout de même sur notre faim quant aux réelles connexions que Renault propose entre ce véhicule 100% électrique et la maison. Parmi les quelques fonctionnalités présentées, la possibilité pour SYMBIOZ de moduler sa recharge en fonction du planning de départ anticipé ou encore partager son énergie avec la maison si nécessaire. SYMBIOZ pourrait également, en cas de programmation d’une destination lointaine, adapter le chauffage et fermer les volets de l’habitation de manière consécutive au départ du véhicule.

Alors la voiture est-elle en passe de devenir une pièce supplémentaire de nos habitations ? Rien n’est moins sûr mais il serait intéressant pour les constructeurs de présenter au public des interactions immédiates entre la voiture et l’habitat afin de repousser encore les limites de l’expérience utilisateur telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Créer davantage de lien entre l’automobile et l’habitation.

Plusieurs constructeurs planchent assidument sur la question. Parmi les services déjà disponibles, MyAudi, BMW ConnectedDrive, Mercedes Me Connect ou encore myPorsche vous permettent, depuis votre salon, de commander votre véhicule grâce à votre smartphone. La planification de votre itinéraire en amont, la programmation d’une alerte de départ en fonction du trafic, l’importation des points clés depuis votre smartphone (adresse, contact…) directement sur l’interface du système d’infodivertissement et lancement de la navigation ou encore suivi de l’état du véhicule à distance font partie des multiples fonctionnalités déjà accessibles. Pour les véhicules hybrides et électriques, il est également possible de programmer et suivre la charge du véhicule ou encore de déclencher le système de ventilation auxiliaire.

Porsche, pour sa part, va encore plus loin puisque Porsche Digital, la filiale de Porsche AG dédiée à la stratégie de transformation digitale de la marque, vient de se lancer dans un partenariat avec la start-up home-iX, spécialisée dans les solutions de smart living. L’objectif est de poursuivre le développement de solutions concrètes afin d’augmenter la connectivité entre son écosystème quotidien depuis son habitation, sa voiture, ses smartphones et tous nos assistants digitaux.

Mais cette tendance n’est pas réservée aux marques premium et luxe puisque Ford a dévoilé, à l’occasion du CES 2017 de Las Vegas un partenariat avec Amazon et son système de reconnaissance vocale Alexa. Si dans un futur proche, le système permettrait à l’utilisateur d’interagir avec son véhicule depuis son salon ou, à la manière de Siri, renseigner en cours de la conduire. Ainsi, le contrôle d’appareils connectés de son domicile est l’étape suivante prévue par le constructeur.

La technologie ne cesse de progresser et il n’est peut être plus qu’une question de mois avant de pouvoir, au moment du départ de son travail, déclencher le chauffage dans sa maison, lancer la cuisson du poulet mis au four le matin-même encore faire couler son bain. Nos yeux sont donc tournés vers les prochains grands rassemblements automobiles parmi lesquels le CES de Las Vegas aura vraisemblablement son rôle à jouer.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire