Enquête sur la publicité automobile 2016 : VOTEZ !
Avr20

Enquête sur la publicité automobile 2016 : VOTEZ !

Pour la quatrième année consécutive, AUTOMOTIVE MARKETING lance sa grande enquête sur la publicité automobile! L’an passé, plus de 7740 personnes se sont exprimées et, pour la 3ème année, Volkswagen est sorti vainqueur de cette enquête. Les constructeurs français, particulièrement Peugeot et Renault, avaient également tiré leur épingle du jeu, preuve de leur dynamisme. Au point de détrôner la marque allemande cette année? Nous le saurons prochainement! Petite nouveauté et non des moindres, DS fait son apparition en tant que marque à part entière. Désormais, c’est à vous de vous exprimer sur les grandes tendances de la publicité automobile de ces douze derniers mois. Et enfin, de déterminer quel est le constructeur qui communique le mieux! A vous de jouer donc, les votes seront clos le vendredi 20 mai! Et n’hésitez pas à partager cette enquête! Par ailleurs, pour relire les résultats de l’an passé, c’est ici. Chargement en...

Lire la suite
Renault reste le 1er annonceur de France!
Fév23

Renault reste le 1er annonceur de France!

Ce n’est pas une surprise mais, année après année, le constructeur automobile Renault demeure le 1er annonceur de France. Toutefois, les résultats définitifs de l’année 2015 venant d’être publiés par Kantar Media, on découvre cependant quelques surprises concernant l’année publicitaire écoulée. Dossier spécial. Nouveau Renault Scenic… pas encore en pub mais déjà en fuite sur le web! Une nouvelle fois en 2015, les investissements publicitaires ont chuté. Néanmoins, avec un marché estimé à 9,3 milliards d’euros, cette baisse sur un an de 0,6% est plus réduite que l’année précédente. Preuve que certains secteurs mais également certains médias reprennent peu à peu pied. On notera d’ailleurs  que si la chute sur un an est relativement contenue, c’est grâce à un printemps plus fort en investissements publicitaires mais également, et comme chaque année, à une accélération en fin d’année. Accélération que l’on a d’ailleurs même pu constater dans l’automobile cette année puisque si traditionnellement novembre et décembre sont des mois faibles en publicités pour les constructeurs, cette année, tous ou presque tous auront été dans les mass medias jusqu’à la fin de l’année! Sans surprise, la presse (-7,9%) et la radio (-2,4%) continuent de dévisser : les annonceurs privilégient de plus en plus les nouveaux médias digitaux sur lesquels les investissements publicitaires progressent de 5%! Bonne surprise également pour la Télévision qui après des années de chute, progresse de nouveau légèrement (+0,5%) : Si le marché automobile français 2015 a légèrement progressé et que le secteur automobile représente 9% des investissements publicitaires totaux, c’est pourtant l’un des trois secteurs dans lequel les investissements ont le plus baissé (-3,4%) : Il faut noter qu’en même temps, un acteur, Chevrolet, a disparu du paysage automobile français et que si à elle seule la disparition de la marque ne peut pas expliquer cette baisse, elle y prend une petite part. Notons aussi qu’il n’y a eu dans l’automobile aucun bouleversement important qui aurait permis de relancer les investissements du secteur comme c’est le cas de la grande distribution. Ainsi, Kantar Media explique par exemple que si les investissements publicitaires de la Grande Distribution ont cru en 2015, c’est notamment dû aux investissements massifs de l’enseigne Lidl qui a changé de positionnement (du low cost au supermarché de proximité) et a donc multiplié ses budgets publicitaires par 2,5 pour passer au 2nd rang juste derrière E. Leclerc! Si ce sont pas moins de 45 537 annonceurs qui se sont partagés le marché publicitaire 2015, sans surprise, Renault reste le premier d’entre eux, et de loin! Mieux, les investissements publicitaires du constructeur au Losange ont augmenté (ce qui signifie que ceux des outsiders ont fortement baissé vu...

Lire la suite
Essai nouvelle Audi A4 : Faites place à la référence !
Déc17

Essai nouvelle Audi A4 : Faites place à la référence !

Il n’est jamais facile de faire évoluer un best-seller. Et l’Audi A4 est de ceux-là. Aussi, lorsque le constructeur lance la nouvelle génération, nombreux sont ceux à dire que rien ne change. Et pourtant, sous une apparence proche de la précédente, l’Audi A4 est entièrement nouvelle et évolue bien plus qu’il n’y parait. Pour nous en convaincre, le constructeur aux anneaux communique d’ailleurs sur “Le progrès. Intensément.” Slogan galvaudé ou réelle (r)évolution de l’espèce? Direction le sud de la France pour prendre le volant durant deux jours de la nouvelle Audi A4 en berline et Avant. Le verdict. Le progrès. Intensément? Telle est la signature publicitaire qui caractérise la nouvelle A4. Une publicité qui place la technologie et les sensations au coeur de la communication comme on vous l’a expliqué ici. Jan Wentz a su créer un film basé sur les sens où se mêlent ce que l’on voit et ce que l’on ressent tout en présentant une bonne partie des nouvelles technologies de la nouvelle A4, à commencer par le Virtual Cockpit. Outre cette publicité réussie, le film se décline en plusieurs spots destinés à mettre en avant toutes les technologies inaugurées par la nouvelle Audi A4. Plus nouvelle qu’il n’y parait? Pourquoi changer un design qui plait? Si on peut lire ici et là que les Audi n’évoluent pas assez esthétiquement, il s’agit plus là de commentaires de la toile que d’un réel désir de la clientèle. Car le design intemporel a cet avantage : le nouveau modèle ne fait pas trop vieillir le précédent : un bon point pour la valeur résiduelle des autos et l’égo des propriétaires. Pourtant, si la nouvelle Audi A4 ressemble beaucoup à la précédente, elle évolue esthétiquement bien plus qu’il n’y parait. Légèrement plus longue (2,5 cm) et large, la nouvelle A4 assoit encore un peu plus sa stature sur la route. Se dégage du véhicule une jolie prestance, que ce soit en berline 4 portes comme en version break Avant qui, spécificité du marché français, représente 60% des ventes chez nous. L’A4 a affiné ses feux et phares afin d’avoir une allure plus dynamique, sportive, tandis que quelques chromes s’invitent sur des détails stylistiques. Dans sa finition S-Line emprunte de sportivité et sa jolie robe rouge, l’Audi A4 se montre particulièrement séductrice et le charme opère, notamment avec ses jolies jantes bicolores de 19 pouces. Enfin, les feux à LED et phares Matrix LED soignent les signatures lumineuses de la voiture. La voiture dispose ainsi d’un vrai “regard” et avouons-le, les clignotants défilants font leur petit effet. Bref, l’A4 ne fait pas dans l’exubérance mais c’est ce qui plait à...

Lire la suite
Essai Volkswagen Passat GTE : Prenez de l’avance sur demain!
Nov26

Essai Volkswagen Passat GTE : Prenez de l’avance sur demain!

Un an après sa présentation au Mondial de Paris, la nouvelle VW Passat GTE arrive dans les concessions. Seconde déclinaison GTE de la gamme après la Golf, cette routière hybride rechargeable fait le plein de technologies afin de séduire les particuliers comme les flottes d’entreprise. Direction la Corse afin de prendre son volant et vérifier quelle est à la hauteur des ambitions du constructeur et qu’elle apporte réellement l’innovation annoncée. Le verdict. Prenez un peu d’avance… La Passat GTE s’inscrit dans la stratégie de VW de proposer, outre des motorisations essence et diesel, des offres alternatives, un marché continuellement en croissance. A côté des voitures électriques e-Up! et e-Golf aux ventes encore marginales, le constructeur allemand croit beaucoup en l’hybride rechargeable. Aussi, après le modèle de forte diffusion Golf GTE, la Passat GTE s’inscrit dans la même logique. Une voiture pas forcément la plus abordable de la gamme mais qui s’adresse avant tout à ceux qui recherchent de la technologie. Ce sont d’ailleurs ces atouts technologiques que le constructeur met en avant dans sa communication, plus traditionnelle qu’à l’habitude, mais aussi plus démonstrative sur le produit : Berline ou SW? C’est possible! La déclinaison hybride de la Passat GTE est disponible en berline ainsi qu’en break SW. Esthétiquement, cette version se distingue de la gamme classique par quelques modifications destinées à démarquer la voiture mais également la rendre plus cossue et dynamique. Le pare-choc avant, modifié, intègre la signature lumineuse en C caractéristique de tous les modèles “électrifiés” du constructeur. Un liseret bleu court également d’un phare à l’autre en surlignant la calandre tandis que les phares Full LED achève de donner à l’avant du véhicule une jolie stature. A l’arrière, le véhicule se distingue par sa double sortie d’échappement et ses feux à LED premium. Bref, pas de gros bouleversements mais une stature plus haut de gamme renforcée par des chromes sur les bas de caisse. Intérieur : Entre classicisme et technologie! Prenons place à bord où les habitués ne seront pas dépaysés. Basée sur une finition Carat, la Passat GTE s’en distingue en se voulant encore plus cossue. Ainsi, on retrouve les compteurs 100% numériques “Active Info Display” en série même si nos modèles d’essais, en provenance d’Allemagne, présentaient les traditionnels compteurs. De même, la navigation Discover Pro avec un grand écran de 8 pouces trône au centre de la planche de bord et fait vraiment office d’écran de contrôle. Pour le reste, on retrouve les qualités bien connues de la Passat : une qualité de finition au-dessus des autres constructeurs généralistes, des détails soignés (ambiance lumineuse bleue, moquette dans les contre-portes, horloge au centre, surpiqûres bleues sur...

Lire la suite
Essai Volvo XC90 : #MadeBySweden
Nov03

Essai Volvo XC90 : #MadeBySweden

Il n’est jamais facile de renouveler un best-seller. Aussi, après treize années de carrière et plus de 630 000 véhicules vendus, le Volvo XC90 a laissé sa place il y a quelques mois au tout nouveau … Volvo XC90. Mis à part le nom, tout change pour cette seconde génération qui inaugure le nouveau design du constructeur et dévoile également ses nouvelles ambitions. Il vient concurrencer les SUV premium avec de nombreux arguments à faire valoir à commencer par sa conception suédoise. Mais a-t-il vraiment tous les atouts pour réussir et se faire une place parmi les stars du marché? On a passé quelques jours à son volant pour le vérifier. Verdict. A New Beginning… Pour le lancement de son nouveau SUV de luxe, Volvo a choisi de s’associer à un compatriote, le DJ à succès Avicii. Une association pour le mois étonnante au premier abord puisqu’on n’imagine pas le jeune homme comme la cible de clientèle. N’est-il pas d’ailleurs plus connu auprès des enfants des potentiels clients du XC90 plutôt que d’eux-mêmes? Au final, la collaboration fonctionne bien puisque cette campagne de communication – décryptée ici par nos soins – marque  tout comme le nouveau XC90, une nouvelle ère pour le constructeur! En toute logique, Volvo a repris une partie de la campagne pour la décliner en spot TV qui fleure bon l’esprit suédois si caractéristique des véhicules de la marque et tout le bien-être qui s’en ressent… Chose qui peut paraitre surprenante : le XC90 a droit à une diffusion massive en TV alors même que ses concurrents n’en font pas ou peu. Logique pourtant car la marque a de grosses ambitions pour son modèle – 100 000 ventes par an – y compris en France. Ca fonctionne plutôt bien car il s’en est déjà vendu près de 60 000 dans le monde et plus de 1000 chez nous, un très beau démarrage ! Bien plus qu’un marteau de Thor… 13 années se sont écoulées entre les deux générations. Une éternité en automobile et le design, d’un génération à l’autre, est donc complètement remanié. Le XC90, fleuron de la marque, inaugure d’ailleurs la nouvelle identité stylistique de la marque : plus d’expression, plus d’assurance, plus de lignes douces mais toujours cette robustesse qui doit se dégager de la carrosserie. Afin de se faire une place au soleil et pouvoir se positionner sur deux segments, le XC90 a grandi puisqu’il affiche désormais 4,95m de long. De quoi le positionner clairement face à un Audi Q7 même si, dans ses versions d’entrée de gamme (à partir de 49 900€), il peut aussi venir tailler des croupières à un Q5. Si, dans...

Lire la suite
Essai MINI Cooper S Kit John Cooper Works : Jouet pour adulte !
Oct26

Essai MINI Cooper S Kit John Cooper Works : Jouet pour adulte !

La nouvelle génération de MINI est-elle celle de la maturité? C’est en tout cas ce que nous dit le constructeur pour sa citadine qui pousse la personnalisation à son paroxysme tout en soignant ses trains roulants et son intérieur. Vous trouvez alors la MINI Cooper S pas assez sportive et la MINI John Cooper Works presque trop commune ? Alors MINI a pensé à tout en glissant entre les deux la possibilité pour vous de créer votre MINI sportive. Comment ? C’est ce que nous allons découvrir grâce au MINI Store Pelras qui nous a réservé un essai Hors Norme! Une pub hors norme… Chez MINI, on ne fait pas les choses comme les autres constructeurs automobiles. La MINI est devenue une véritable icône qui a droit à une communication particulièrement étudiée. La nouvelle MINI ne fait pas exception avec une pub surprenante qui met en scène le chien Spike qui découvre la nouvelle MINI de son propriétaire… … MINI sait aussi bousculer les codes du print. Preuve en est, la campagne renversante pour la MINI John Cooper Works! Bref, une communication différente pour des voitures différentes? C’est ce que nous allons voir. JCW : Trop lettres magiques de personnalisation ! Une nouvelle fois encore, le sorcier John Cooper Works s’est penché sur le cas de la MINI. Mais outre une version JCW de 231 ch, MINI vous permet de créer votre joujou pour adulte avec les packs de personnalisation disponibles : ainsi, vous créez VOTRE MINI sportive! A cet effet, MINI a développé les kits JCW. Ni voyez pas là qu’un simple artifice cosmétique mais on parlera un peu plus tard de la partie moteur. Car oui, notre MINI d’essai dispose d’un design et d’un intérieur spécifique siglé JCW. La MINI se fait ainsi beaucoup plus agressive avec son kit aérodynamique JCW, son spoiler arrière, sa carrosserie bicolore rouge/toit noir avec bandes décoratives inversées ou ses larges entrées d’air qui annoncent la couleur. On est aussi fan des jantes alliages 17 pouces Track Spoke qui, dans cette livrée bicolore mate, se coordonnent parfaitement avec le toit et les passages de roues noirs. La patte JCW s’invite par petites touches comme sur la double sortie d’échappement chromé ou encore sur les écrous antivol frappés du drapeau anglais ! En référence aux heures de gloire de la MINI première du nom en rallye, la palette d’accessoires (très vaste!) propose des phares additionnels qui rendent encore plus agressif l’avant de notre MINI déjà fort réussi avec ses phares full LED avec signature lumineuse en anneau… Bref, notre MINI Cooper S JCW a un look d’enfer qui n’aura laissé personne indifférent durant notre essai, y compris la maréchaussée ! Au-delà du pack...

Lire la suite
Page 1 sur 912345Dernière page »